Lionel Messi à nouveau dans le viseur du fisc espagnol pour d'éventuels salaires déguisés du Barça

DirectLCI
ENQUÊTE - Le fisc espagnol cherche à savoir si les paiements du FC Barcelone à la fondation de Lionel Messi, pour une valeur de plus de 12 millions d'euros, ont pu constituer des salaires déguisés. C'est le journal espagnol El Mundo qui a révélé cette nouvelle affaire dans son édition de samedi.

Marqué à la culotte. Neuf mois après sa condamnation à 21 mois de prison (peine qu'il n'effectuera sans doute pas, en vertu du droit espagnol) pour une fraude portant sur 4,16 millions d’euros provenant des droits à l’image perçus entre 2007 et 2009, la star argentine du FC Barcelone se retrouve une nouvelle fois dans le viseur du fisc ibérique. Car, au lendemain des révélations assez affolantes de Football Leaks et de Mediapart sur le salaire du joueur, El Mundo nous apprend que l'administration fiscale se penche maintenant sur la fondation de Lionel Messi.

Un montage pour éviter de payer des impôts ?

En cause, plus de 12 millions d'euros de versements du Barça à la "Fundacion Leo Messi" qui pourraient être en fait des salaires déguisés du club catalan au quintuple Ballon d'or. Le quotidien espagnol, qui a eu accès aux documents des Football Leaks, affirme en effet que le Barça a versé "au moins 12,7 millions d'euros (à la Fondation Messi) entre 2010 et 2016". Lors d'une première période, de 2010 à 2013, avant la création officielle de la Fondation active depuis 2007, le FCB lui aurait fait des dons en s'appliquant une déduction fiscale de 35%. Paiements dont le fisc espagnol se demande s'ils ont été "rémunérateurs" et destinés à éviter des impôts, sur les sociétés pour le Barça, sur les revenus pour le joueur.

Début 2016, l'ouverture de l'enquête fiscale concernant Messi aurait conduit selon El Mundo au changement de nature des versements. Ils n'auraient plus bénéficié de déduction mais auraient été grevés de 45% d'impôts sur le revenu, "c'est-à-dire considérés comme une partie du salaire". Le quotidien ajoute que le Barça aurait alors incité Messi à régulariser sa situation fiscale, d'autant plus lorsque l'Argentin fut condamné pour fraude à hauteur de 4,1 millions d'euros correspondant à des droits à l'image. Toujours d'après le journal, Messi aurait formellement régularisé la situation de sa Fondation auprès du fisc, mais c'est au final le Barça qui aurait financé le montage en ajoutant 12 millions d'euros lors de la reconduction du contrat du joueur.

Plus d'articles

Sur le même sujet