Son cas fait débat mais Didier Deschamps a tranché : "Florian Thauvin est quelqu’un d’exceptionnel"

EQUIPE DE FRANCE – Didier Deschamps a appelé Florian Thauvin parmi les 23 joueurs qui disputeront la Coupe du monde 2018 en Russie. Et, pour se justifier, le sélectionneur des Bleus a mis en avant un argument étonnant.

On pensait l’assertion cantonnée au café du commerce er aux réseaux sociaux. Mais on l’a entendue ce jeudi soir dans la bouche d’un journaliste d’un quotidien sportif national, qui a posé la question suivante à Didier Deschamps : "Est-ce un pari de convoquer Florian Thauvin, alors qu’il n’est pas bon dans les grands matchs, comme on l’a encore vu hier (mercredi) soir en finale de la Ligue Europa ?" Le sélectionneur de l’équipe de France, qui venait de livrer quelques minutes auparavant sa liste de 23 joueurs pour le Mondial russe de cet été (14 juin-15 juillet), a levé les yeux au ciel, avant de répondre, mi-amusé, mi-sérieux.

Son attitude et son caractère dans le groupe ont pesé.Didier Deschamps sur Florian Thauvin

"Mais il avait un très bon arrière gauche en face de lui", a en effet répondu le coach, en référence à Lucas Hernandez, latéral gauche de l’Atlético de Madrid,  lui aussi convoqué parmi les 23. Puis il est complètement revenu au premier degré : "Florian Thauvin, il suffit de regarder ses statistiques (26 buts cette saison). Après, gros matchs, pas gros matchs… C’est quoi, un gros match ? Chacun est libre d’avoir son analyse mais les buts et les passes décisives, il faut les faire."

Didier Deschamps a enfin livré ce qui a pu constituer un critère décisif à ses yeux : "C’est vrai qu’il n’a pas eu beaucoup de temps de jeu avec nous, mais le prendre n’est pas un pari. Ça fait un moment qu’il est là, dans le groupe. Il n’y a pas que ça qui compte mais son attitude et son caractère ont pesé. Humainement, c’est quelqu’un d’exceptionnel. Ce n'est pas ce qui a fait la différence, mais c'est à porter à son crédit. En plus,  Florian est un spécialiste du côté droit. Pour moi, c’est une option vraiment différente, surtout qu’il a la particularité d’être gaucher et de pouvoir entrer dans l’axe. Il a fait des misères à beaucoup de latéraux gauche. Même s'il en a fait beaucoup moins à Lucas Hernandez." Le Marseillais aura l’occasion de retenter sa chance face au Madrilène dès mardi, à l’entraînement à Clairefontaine.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter