Liverpool : Twitter s'en donne à cœur joie sur Firmino, arrêté pour conduite en état d'ivresse

Liverpool : Twitter s'en donne à cœur joie sur Firmino, arrêté pour conduite en état d'ivresse
Football

PREMIER LEAGUE - D'après le Liverpool Echo, l'attaquant de Liverpool Roberto Firmino a été arrêté par la police pour conduite en état d'ivresse au matin du 24 décembre. Un dérapage qui a suscité de nombreuses réactions sur Twitter.

Il aurait poussé le bouchon un peu trop loin... Le Brésilien Robert Firmino (25 ans) a été contrôlé positif au matin du 24 décembre au volant de son véhicule, en plein centre de Liverpool annonce ce lundi le Liverpool Echo. Un dérapage qui risque de compromettre sa participation au match contre Stoke City, dans le cadre du Boxing Day (mardi, à 18 h 15) et donc de ne pas ravir du tout l'entraîneur allemand des Reds, Jürgen Klopp...

Pire, pour l'ancien joueur d'Hoffenheim, sa comparution qui aura lieu le 31 janvier tombe le jour du choc de la 23ème journée opposant Liverpool ( actuel deuxième, 37 points) à Chelsea, leader du championnat d'Angleterre ( 43 points)... Bref, tout cela tombe très mal, et avant même de savoir à quelles sanctions (sportives ou judiciaires) s'expose le joueur, ils sont déjà nombreux à tomber sur Firmino. Petite revue de Tweets : 

Celui qui chambre

"C'est sympa de voir qu'un joueur étranger a su s'adapter à la culture locale, bravo à un vrai gars de Liverpool (un Scouser, ndlr) Firmino de s'être fait arrêter à Noël"

Celui qui pense déjà à la revente

"Firmino inculplé pour conduite en état d'ivresse?  Et Sakho ( Mamadou Sakho, le défenseur français de Liverpool ndlr) a été mis à l'écart pour moins que ça. Si cela est vrai nous pourrions proposer 40 millions de Livres pour Firmino."

Celui qui se languit de la réaction de Klopp

"Intéressant de voir ce que va faire Klopp avec Firmino maintenant. Je ne peux imagniner que cela passe très bien."

Celui qui est expéditif

"Je surréagit en disant qu'il faut vendre Firmino. Beaucoup de gens auraient été virés immédiatement pour ça. Désolé, je vis dans la réalité et je ne normaliserait pas l'alcool au volant"

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter