Liverpool, un pas de plus vers le titre

Liverpool, un pas de plus vers le titre

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Les Reds sont diaboliques. Vainqueur de Manchester City, l'un de ses derniers rivaux pour le titre de champion d'Angleterre, au terme d'un match énorme (3-2), Liverpool conforte encore sa place de leader de Premier League.

Commençons par ''fabuleux''. Ajoutons ''immense'', ''sensationnel''. Et complétons avec tous les synonymes qu'offre le dictionnaire. Dans une ambiance difficilement descriptible, Liverpool a battu Manchester City au terme d'un scénario dingue, qui aura vu les Reds mener de deux buts, se faire égaliser, puis forcer la décision dans les dernières minutes pour remporter une dixième victoire de suite et renforcer leur statut de leader de la Premier League. Ils mettent Chelsea à cinq points provisoirement et Manchester City à 7, avec deux matches en moins pour ces derniers.

L'explosion de joie qui traversa Anfield au coup de sifflet final fut à la hauteur de l'émotion de ce dimanche si spécial, puisqu'on célébrait les 25 ans de la catastrophe d'Hillsborough , où 96 supporters de Liverpool, parmi lesquels le cousin de Steven Gerrard, trouvèrent la mort, emportés par un mouvement de foule. Une minute de silence fut respectée avant le coup d'envoi, le traditionnel ''You'll never walk alone'' entonné par les supporters résonna encore plus fort. Et six minutes après le premier coup de sifflet de l'arbitre, la joie remplaça la douleur du souvenir.

Liverpool, le talent et le mental

Un ballon récupéré à 40 mètres des buts par Suarez, une passe en profondeur vers Sterling qui crochète par deux fois Kompany et tire dans le but abandonné par Hart, au sol, et Liverpool ouvre déjà le score (6e) sur sa première occasion. Après la sortie du Mancunien Yaya Touré, blessé au genou, et une occasion manquée par Sturridge, Skrtel double la mise sur un corner déposé par Gerrard sur la tête du défenseur slovaque, venu au premier poteau (26e).

Si la première demi-heure est largement à l'avantage des locaux, les Citizens réagissent mais Sterling, sur sa ligne (45e), puis Mignolet, qui se détend bien sur une reprise de Fernandinho (45e+1), préservent le score. Silva relance finalement le match en concluant une superbe action à deux entre Milner et Fernandinho dans la surface (2-1, 57e). Puis Johnson, en déviant un centre de ce même Silva, trompe son propre gardien et remet les équipes à égalité (2-2, 62e).

Enfin un premier titre pour Gerrard ?

Mais Liverpool était décidément habité d'un truc en plus, à mi-chemin entre force de caractère et chance du champion. Les Reds semblaient proches d'encaisser un nouveau but ? Ce sont eux qui reprennent les devants, grâce à Coutinho d'une frappe de l'extérieur de la surface (3-2, 78e). Et cette fois, ils ne lâchent pas, malgré les corners et coups-francs concédés, et en dépit du carton rouge d'Henderson dans les arrêts de jeu.

Et voilà Liverpool idéalement lancé vers le titre, à quatre journées de l'arrivée, à condition de bien négocier, aussi, le prochain sommet, face à Chelsea à Anfield (27 mars). Leurs supporters attendent ça depuis 1990, une époque où Coutinho et Sterling n'étaient même pas nés. Depuis 16 saisons, aussi, le capitaine Steven Gerrard lutte, en vain, pour remporter son premier titre de champion d'Angleterre. Une anomalie qu'il a l'occasion d'enfin corriger. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter