L'OL à une marche du Stade de France

L'OL à une marche du Stade de France

DirectLCI
COUPE DE LA LIGUE - Deux ans après, l’OL peut retourner en finale de la coupe qui fut le point de départ de ses sept titres de champion de suite. À condition de passer le dernier obstacle, Troyes, ce mercredi soir à Gerland (20h55).

Encore engagé dans les quatre tableaux (Ligue 1, Coupe de France et de la Ligue, Ligue Europa), l’OL doit désormais penser à concrétiser son bon parcours. Cela tombe bien, le Stade de France lui tend les bras. En jouant à Gerland contre Troyes, une équipe de Ligue 2, seulement 11e au classement, les Lyonnais ont une belle opportunité de se qualifier pour leur deuxième finale de Coupe de la Ligue en trois ans. Cette saison, les hommes de Rémi Garde ont eu de la chance au tirage en dominant Reims (3-2) puis Marseille (2-0) à domicile. Autant continuer d’en profiter. Car malgré les absences de Samuel Umtiti et Clément Grenier, tous deux suspendus, l’OL fait figure de grand favori.

"Troyes a déjà éliminé deux clubs de L1 (Valenciennes et Évian-Thonon-Gaillard, ndlr) et marque des buts (neuf en trois matches de Coupe de la Ligue). Même en jouant à Gerland, il faudra être à notre meilleur niveau", prévient l'entraîneur Rémi Garde, qui sait combien une qualification permettrait d’engranger de la confiance dans l’optique d’une deuxième partie de saison réussie. Elle serait aussi synonyme de remontant après le revers de dimanche, à Rennes (0-2), qui a nettement freiné la belle dynamique lyonnaise. Car les Gones veulent croire en la thèse de l’accident dans cette course au podium.

"On n’a jamais dit que nous visions la troisième place. L’ambition, c’est d’être européen en fin de saison. Et le match de ce (mercredi) soir peut nous en rapprocher sensiblement", indique Bafé Gomis qui, à cette occasion, retrouve le club où il avait passé quelques mois en 2005, dans "une ville magnifique". "Attention, son coach Jean-Marc Furlan tire toujours le maximum de son groupe et fait très bien jouer son équipe", ajoute l’attaquant de l’OL, pour qui les Troyens "ont aussi envie de rêver au Stade de France". Celle de l’OL est avant tout de faire respecter la hiérarchie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter