L'OL sorti la tête haute par la Juve

L'OL sorti la tête haute par la Juve

Football
DirectLCI
LIGUE EUROPA - Battus 1-0 à l'aller, les Lyonnais ont à nouveau cédé jeudi soir à Turin. Une défaite en quart de finale qui s'est jouée à peu de choses et qui laisse à Lyon beaucoup de regrets.

Il n'y aura donc pas de club français en demi-finale d'une Coupe d'Europe cette saison. Deux jours après l'élimination du PSG en Ligue des champions , Lyon a lui aussi vu sa course s'arrêter en quart de finale, mais de la Ligue Europa. Contrairement aux Parisiens qui n'ont rien montré au match retour face à Chelsea, l'OL a encore une fois posé de sérieux soucis à la Juventus Turin.

Au match aller, déjà, les hommes de Rémi Garde avaient offert une belle opposition , gênant des champions d'Italie obligés de s'en remettre à un but "de raccroc" de Leonardo Bonucci en fin de rencontre. Hier, les Lyonnais ont donc fait à nouveau la preuve de ressources inattendues, eux qui ont pourtant été très rapidement menés au score, après un coup franc somptueux d'Andrea Pirlo (1-0, 4e).

Le but Jimmy Briand entretient l'espoir

Mais Lyon avait décidé de jouer sans complexe, histoire de profiter de ces grandes soirées européennes qui rythmaient ses saisons il y a peu. Alors, lorsque Jimmy Briand a vu revenir vers lui un corner frappé au large par Alexandre Lacazette, il n'a pas hésité à tenter une tête vicieuse, dont le rebond et l'effet ont trompé Gianluigi Buffon (1-1, 18e).

L'humiliation annoncée au Juventus Stadium n'aura donc pas lieu, et c'est plutôt vers un exploit que les Gones semblent se diriger. Ils n'en ont d'ailleurs jamais été aussi près que lorsque Maxime Gonalons, superbement servi par Lacazette côté gauche, a trouvé les gants de Buffon, après une frappe puissante à l'entrée de la surface (29e).

La Juve marque sur une frappe déviée

A ce niveau, laisser passer sa chance ne pardonne généralement pas, surtout face à une équipe telle que la Juve. Car en seconde période, les Bianconeri ont enfin laissé au vestiaire leurs hésitations et leurs approximations.

Et ce qui devait arriver arriva : juste après un coup franc dangereux de l'OL sorti par Buffon, Claudio Marchisio est parvenu à tromper Anthony Lopes sur une frappe déviée par Samuel Umtiti (2-1, 68e). Lyon peut nourrir des regrets mais bomber le torse.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter