L'OM laisse un boulevard à l'OL

L'OM laisse un boulevard à l'OL

DirectLCI
FOOTBALL – L'Olympique de Marseille rentre de la Beaujoire avec un match nul obtenu face à Nantes (1-1). Un nul intéressant du point de vu du fond de jeu, mais qui complique la tâche des Marseillais dans leur course à l'Europe.

À voir le visage d'André Ayew à la sortie du match de l'Olympique de Marseille face à Nantes (0-0) tout était dit. Fermé, le regard un peu dans le vide mais applaudissant, le Ghanéen hésitait entre la satisfaction de ramener un point d'un match à l'extérieur, et le regret de ne pas revenir à hauteur de l'OL. Des Lyonnais avec qui l'OM est en concurrence pour la cinquième place, désormais qualificative pour la Ligue Europa, et qui joueront dimanche, à domicile face à Bastia.

Un match au cours duquel Bafétimbi Gomis et ses partenaires pourront prendre cinq points d'avance sur les Marseillais avant de les affronter dimanche prochain. André Ayew peut donc faire la moue, les siens voient l'Europe s'échapper alors qu'il était revenu à portée de main. Une victoire Lyonnaise dimanche et Marseille n'aura plus son destin en main.

Deux magnifiques buts

Pourtant, ce sont des Marseillais fringuants et offensifs qui ont dominé le début de match. Un esprit récompensé à la trentième minute. Nicolas N'Koulou gratte alors un ballon dans les pieds de Serge Gakpé, et relance rapidement sur André-Pierre Gignac. Dos au bit, l'attaquant de l'OM feinte du corps et laisse passé pour Floriant Thauvin qui arrive lancé. Le jeune Marseillais lève la tête et marque d'une frappe puissante de 30 mètres.

Mais une fois le score en sa faveur, l'OM va reculer et subir la domination nantaise lors de la seconde période. Comme pour les Marseillais, Nantes va profiter de l'une de ses nombreuses occasions pour revenir au score. Très en forme, Serge Gakpé qui descend chercher le ballon à 35 mètres, se retourne et tente une frappe croisée puissante. Steve Mandanda voit le cuir lui passer entre les bras et la victoire lui échapper.

Un arrêt miracle de Rudy Riou

Et elle lui échappera aussi grâce à un arrêt miracle de Rudy Riou à la 74e minute. Djidji et Cissokho cafouillent et le ballon ressort pour André Ayew, seul au niveau du point de pénalty. La frappe du Ghanéen est aussi forte que soudaine mais un peu trop sur Rudy Riou qui détourne de l'épaule.

Il ne reste alors à Ayew qu'à ruminer cette occasion manquée, tant face au but qu'au classement et se concentrer sur la réception de Lyon, tournant final de cette saison ratée de l'OM. Même si, si l'OM avait joué avec la même ambition, de ce vendredi, toute la saison, le visage d'Ayew aurait sans doute été rayonnant de bonheur.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter