Lorient – PSG (1-2) : Paris aux deux visages

Football
FOOTBALL – Après une première période catastrophique, Paris a retourné la situation pour s'imposer à Lorient (1-2). Malgré un match très compliqué, le PSG est provisoirement à un point de Marseille.

Méconnaissable, puis d'une force froide, Paris a résumé son début de saison en un match ce samedi à Lorient. Paris a remporté la partie (1-2) mais Paris n'est pas passé loin de la catastrophe face à des Bretons qui ont ouvert le score juste avant la pause et qui ont complètement muselé le champion de France. “nous avons vraiment très mal joué, a reconnu Salvatore Sirigu au micro de Canal +. Dans tous les domaines nous étions en dessous, c'est peut-être ce terrain (synthétique) particulier“.

Plus que le terrain, c'est l'envie des Parisiens qui est en cause. D'une agressivité inexistante, les Parisiens regardent les Bretons jouer. Et malgré leur classement, c'est le genre de chose que les Lorientais savent faire. “Quand on fait trop d'erreurs, il est normal que l'adversaire te punisse“. Et la punition est venue de l'ancien marseillais Jordan Ayew auteur d'un contrôle génial dans la surface avant d'offrir le cuir à Guerreiro qui ne se fait pas prier pour glisser le ballon dans le petit filet de Sirigu (45e).

Bahebeck ramène le PSG à un point de Marseille

Mais au retour des vestiaires, le visage du PSG a un peu changé. Il va être transformé avec l'égalisation d'Edinson Cavani. Dans une-deux Pastore sert d'une louche Thiago Motta qui remet de volée pour l'Uruguayen, qui, à la lutte, pousse le cuir au fond des filets (60e). Le jeu du PSG est (enfin) totalement transformé avec la sortie de Yohan Cabaye et l'entrée de Marco Verratti qui vient mettre de l'agressivité là où le duo Cabaye-Motta.

D'une passe lumineuse, l'Italien offre aussi le but de la victoire à un Bahebeck qui devance la sortie de Lecomte pour marquer dans les buts vides (69e). un but qui permet aux Parisiens de revenir à un point du leader Marseillais avant la réception de Lens, dimanche, par l'OM. A une semaine, surtout du Clasico qui se jouera au Parc. Un match où les Parisiens devront montrer beaucoup plus d'envie et d'agressivité. Cela ne devrait inquiéter personne.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter