LOSC : un voyage au Chili pour rendre visite à un ami malade à l'origine de la suspension de Marcelo Bielsa ?

DirectLCI
MALAISE - Le LOSC a annoncé mercredi soir la suspension "momentanée" de son entraîneur Marcelo Bielsa dans le cadre d'une procédure engagée par le club. En Amérique du Sud, on croit savoir que cette mise à l'écart du coach serait due à un voyage au Chili sans l'autorisation préalable de la direction nordiste.

Le timing de l'annonce a surpris. Mercredi soir, cinq mois après son arrivée en grande pompe au LOSC, l'entraîneur Marcelo Bielsa a été "suspendu momentanément" par le club nordiste, 19e et avant-dernier de Ligue 1 après 13 journées. La "procédure engagée" laisse penser qu'il s'agit d'un premier pas vers un licenciement d'El Loco. Selon L'Équipe, le limogeage de l'ancien coach de l'OM et de son staff pourrait coûter entre 14 et 16 millions d'euros.

Si jusqu'alors on pouvait penser que les mauvais résultats ou encore ses relations compliquées avec la direction, et en particulier Luis Campos, le conseiller du président Lopez, une information venue d'Argentine est venue semer le trouble en fin de soirée.

Selon le journaliste Fabian Taboada, appartenant à la branche sud-américaine d'ESPN, le LOSC reprocherait en particulier à son entraîneur un voyage express au Chili, sans autorisation préalable du club, après l'énième défaite de Lille à Amiens (3-0) lundi. 

Bielsa se serait rendu au chevet de son ami et ancien adjoint, Luis Maria Bonini, atteint d'un cancer de l'estomac dont on a appris le décès ce jeudi. Joint par LCI, le LOSC n'a pas encore répondu à nos sollicitations. Mercredi soir, l'attaché de presse du club avait toutefois indiqué à l'AFP qu'il n'y aurait "pas d'autre communication que celle déjà effectuée". 


Il faudra encore attendre quelques heures, voire quelques jours, pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire qui n'a pas fini de cristalliser l'attention.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter