L'UEFA maintient sa "confiance absolue" à Michel Platini

Football
FOOTBALL - Les membres du comité exécutif de l'UEFA, soit le gouvernement du football européen, ont exprimé à l'unanimité "leur confiance absolue et ont pleinement soutenu Michel Platini", suspendu 90 jours à titre conservatoire par la Fifa.

Une chaise vide en guise de symbole. La question était de savoir quelle position allait officiellement adopter l'Union des associations européennes de football (UEFA) vis-à-vis de son président Michel Platini, mis en cause et suspendu 90 jours par le comité d'éthique de la Fédération internationale (Fifa) pour avoir touché un versement douteux de 2 millions de francs suisses de la part de Sepp Blatter, pareillement sanctionné. Contrairement à l'instance mondiale, qui a placé Issa Hayatou en lieu et place de ce dernier, l'instance européenne n'a, elle, pas nommé de président par intérim, décidant ce jeudi de laisser le poste de président vacant. Une marque de "confiance absolue" à celui qui ambitionne encore de prendre la tête de la Fifa lors de l'élection présidentielle du 26 février prochain.

"Nous voulons que le droit de Michel Platini à se défendre et à blanchir son nom soit respecté et que la Fifa règle rapidement cette affaire au terme d'un procès équitable", stipule ainsi le communiqué de l'UEFA. Qui est une réponse aux réserves émises publiquement par le président de la Fédération allemande (DFB) la semaine dernière. "Tout était encore clair il y a quatorze jours. La DFB faisait partie des nombreux supporters de Platini. Mais on doit désormais revoir la situation. Cette suspension constitue un poids énorme", avait déclaré Wolfgang Niersbach.

EN SAVOIR + >> Suspendu, Michel Platini fait appel et dénonce "une farce"

Rappelons que Michel Platini a fait appel de sa suspension. Et que, pour l'heure, cette sanction ne l'empêche pas de se présenter. Toutefois, la chambre de jugement du comité d'éthique de la Fifa peut encore le rendre inéligible d'ici à la clôture du dépôt des candidatures, prévue le 26 octobre, mais qui a de bonne chances d'être reportée lors d'une réunion extraordinaire du comité exécutif de la Fifa, qui se tiendra le 20 à Zurich. Cela pourrait au moins offrir un temps précieux au Français pour préparer sa défense. L'UEFA, dans son communiqué, a d'ailleurs précisé qu'elle souhaitait "une résolution du cas Platini d'ici la mi-novembre". La course contre la montre est bel et bien lancée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter