Luzenac ne renonce pas à la Ligue 2

Football
DirectLCI
FOOTBALL - La nouvelle est tombée ce mercredi soir telle un coup de massue : malgré l'avis favorable du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), la Ligue de football professionnel (LFP) a de nouveau refusé au Luzenac Ariège Pyrénées (LAP) son accession en Ligue 2, pourtant obtenue sur le terrain. Le club amateur devrait de nouveau faire appel à la justice.

C'est toujours non. Malgré les recours à la justice du Luzenac Ariège Pyrénées (LAP), le conseil d'administration (CA) de la Ligue de football professionnel (LFP) n'a pas changé d'avis : le club amateur, qui avait obtenu sur les terrains le droit d'évoluer en Ligue 2 cette saison, ne le pourra pas. Comme lors du dernier CA, la Ligue "a constaté, après l'ultime délai accordé au Luzenac AP pour justifier de la mise à disposition du Stade Ernest-Wallon (où évoluent les rugbymen du Stade toulousain, ndlr), que le club n'avait pu fournir les justifications requises". Faute d'enceinte aux normes de sécurité, les Ariégeois devront donc se faire une raison. Mais ils s'y refusent toujours.

Cette fois, les dirigeants, avec la garantie de pouvoir évoluer au Stadium de Toulouse (où joue le TFC) durant les travaux à Ernest-Wallon, pensaient pourtant avoir contourné l'obstacle. Mais la LFP a encore déploré que "le dernier courrier du propriétaire du stade (Ernest-Wallon) ne constitue en rien une convention de mise à disposition ni même un accord ferme sur le principe d’une telle mise à disposition". "Nous n'avons pas d'éléments supplémentaires dans ce dossier et nous sommes dans la même situation que lors du dernier conseil d'administration le 8 août. C'est dommage pour les joueurs mais le travail n'a pas été fait par leurs dirigeants", a enfoncé Jean-Pierre Louvel, membre du CA, au sortir de celui-ci.

Luzenac va donc tenter de suspendre la Ligue 2 !

Selon des sources concordantes, la décision de la Ligue n'a pourtant pas été prise à l'unanimité des 24 membres du CA cette fois. Les représentants du syndicat des joueurs (UNFP) et de celui des entraîneurs (Unecatef) se sont prononcés en faveur de Luzenac. Beaucoup de voix s'élèvent même aujourd'hui pour dénoncer cette décision, qui serait seulement motivée par la volonté d'éviter l'organisation hâtive et compliquée d'un Championnat à 21 clubs réintégrant Luzenac. Le club ariégeois n'aura donc d'autre choix que de mettre sa menace à exécution : il déposera cette fois un recours pour suspendre purement et simplement la Ligue 2. C'est donc la justice qui récupère la patate chaude entre ses mains. En attendant la suite, peut-être que les propriétaires d'Ernest-Wallon auront signé lesdits documents adéquats...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter