Il a marqué un tiers des buts encaissés par Manchester City cette saison : Maxwel Cornet, la revanche

Football
DirectLCI
RENAISSANCE - Très peu utilisé cette saison, Maxwel Cornet aura fait mal à Manchester City en Ligue des champions, avec trois buts en deux rencontres. L'attaquant de l'OL, déjà buteur à l'aller, a inscrit un doublé mardi soir au Parc OL (2-2). Une performance majuscule qui, il l'espère, pourrait lui faire retrouver une place de titulaire.

Il n'a été titularisé que deux fois par Bruno Genesio cette saison. Deux fois face à Manchester City en Ligue des champions. Et à chaque fois, Maxwel Cornet, abonné au banc de touche, a su saisir sa chance. Déjà buteur à l'Etihad Stadium à la mi-septembre (1-2), l'ancien Messin a été le grand bonhomme de l'OL en inscrivant mardi soir un doublé épatant lors du nul (2-2) à Lyon. Intenable dans son couloir droit, le Lyonnais s'est d'abord cru maudit, en ratant un but tout fait (29e) puis en voyant sa reprise acrobatique s'écraser sur la barre (43e). Pas de quoi le faire douter pour autant. Déchaîné après la pause, l'Ivoirien a fait rugir le Parc OL sur une superbe frappe enroulée (1-0, 55e) puis en finisseur habile dans les six mètres (2-1, 81e). 


À défaut d'offrir la victoire aux Gones ou de leur permettre de se qualifier, la faute au succès du Shakhtar dans les arrêts de jeu à Hoffenheim (2-3) - obligeant l'Olympique lyonnais à disputer une "finale" de groupe dans 15 jours en Ukraine -, Cornet a marqué les esprits au fer rouge. Premier joueur à marquer au moins trois buts au cours d'une même saison de C1 face aux Citizens depuis Lionel Messi (quatre buts en 2016-2017), le Lyonnais peut se targuer d'avoir inscrit 33% des buts encaissés par Manchester City cette saison. En 21 rencontres toutes compétitions confondues, les Skyblues ont concédé 10 buts, dont trois par le seul Maxwel Cornet. Une performance saluée après le match par Pep Guardiola, en personne, "impressionné par le talent" du jeune buteur de 22 ans.

Encensé par l'adversaire, et de quel adversaire parle-t-on ici, "Mad Max" a aussi reçu des éloges de son propre camp. Tous, sans exception, ont salué sa renaissance. "Au-delà du joueur, au-delà de sa performance ce soir, c'est une personne très touchante. C'est pleinement mérité ce qui lui est arrivé, sa performance et son doublé", a confié le gardien Anthony Lopes. "Maxwel a été très efficace et très généreux", a pour sa part réagi Bruno Genesio. "Il a montré que l'on pouvait pleinement compter sur lui." Jean-Michel Aulas, son président, s'est lui ému de voir "Maxwel revenir de je ne sais où pour marquer ces deux buts".

Il veut être plus qu'un joker de luxe

Bien que prononcée à la volée, cette phrase est lourde de sens. Car les dernières semaines n'ont pas souri à Maxwel Cornet. Agacé par son départ avorté pour Wolfsburg l'été dernier, dû au non-transfert de Nicolas Pépé en provenance du LOSC, l'ancien Messin est relégué depuis le début de la saison à un rôle de joker au profil complet (212 minutes cumulées en Ligue 1). Malgré plusieurs bonnes entrées, à Guingamp (2-4) ou contre Saint-Étienne (1-0), sa situation n'a pas évolué. Souvent pris à partie par les supporters lyonnais suite à ses ratés décisifs en Ligue Europa la saison dernière, le jeune joueur n'a pas baissé la tête. Derrière le masque, il s'est réfugié dans le travail pour revenir plus fort. En attendant son heure. 

C'est ce qu'il a fait mardi face à Manchester City. Aligné dans le onze de départ pour la deuxième fois seulement de la saison, Cornet a parfaitement répondu aux attentes de l'équipe, n'a pas ménagé ses efforts sur le terrain et a vu logiquement sa performance d'ensemble être récompensée par un doublé inattendu. "J'ai pris du plaisir sur le terrain et il n'y a aucun sentiment de revanche", a-t-il asséné en zone mixte après le matc. "Comme je l'ai dit, il n'y a que la vérité du terrain qui compte. Quand tu revendiques des choses, il faut montrer sur le terrain que c'est mérité tout simplement. Ce soir, je pense que c'est mérité." 


De là à redistribuer les cartes jusqu'ici toutes acquises à Bertrand Traoré, son concurrent direct, et gratter du temps de jeu ? "Ça, c'est au coach de décider, ce n'est pas à moi. Comme je l'ai dit, le plus important est le terrain. Il n'y a que quand je suis sur le terrain que je prends du plaisir. Ce soir (mardi), j'espère avoir montré que le coach peut me faire confiance. On verra lors des matches à venir." Dans une hiérarchie statique, Maxwel Cornet espère désormais enchaîner les matches en tant que titulaire, ce qui ne lui est plus arrivé en Ligue 1 depuis mars 2018. Peut-être dès ce samedi (à 17h), face au LOSC, en championnat.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter