Lyon - Saint-Étienne, un derby déjà chaud

Lyon - Saint-Étienne, un derby déjà chaud

DirectLCI
LIGUE 1 - Le 111e derby entre l'Olympique lyonnais et l'AS Saint-Etienne se déroule dimanche soir, pour la dernière fois à Gerland. Un match toujours tendu entre les équipes et leurs supporters. Et qui le sera encore ce dimanche.

Il y a les PSG-OM, les derbys du Nord et de l'Est, les Monaco-Nice, les Olimpicos… Et puis il y a Lyon – Saint-Etienne. Le derby du Rhône, 111e du nom, est un match à part pour les deux clubs. ''Un problème de culture différente, résume Jean-Michel Aulas, président lyonnais, au Progrès. Saint-Etienne ne domine pas Lyon sur le plan économique et culturel. Et dans le foot, les Stéphanois ont été vraiment meilleurs à un moment donné. Du coup, c'est l'antagonisme de la grande ville qui, dans un domaine particulier, se fait damer le pion à un moment de son histoire. Ça crée des vexations, des frustrations incroyables.'' Des frustrations, y en aura-t-il ce dimanche ? Tout est réuni pour.

Les supporters se sont bien échauffés
Vendredi, l'entraînement des Gones a été inhabituellement animé. Et pour cause, ils étaient des centaines de supporters à Tola Vologe pour encourager une dernière fois les leurs avant le match, fumigènes et pétards à l'appui. Samedi, c'est les supporters stéphanois qui ont escorté le bus des Verts pour les soutenir, eux qui ne feront sans doute pas le déplacement à Gerland pour protester contre le nombre de places accordées, qu'ils estiment trop faible (600). On attend dimanche soir les chants et banderoles anti-stéphanoises.

 Gerland, dernière
Depuis 1951, l'enceinte rhodanienne a accueilli tous les derbys face à l'ASSE. Jusqu'à son dernier, dimanche soir. Car l'année prochaine, le club de Jean-Michel Aulas va entrer dans le stade des Lumières, son nouvel écrin. Alors le président compte bien sur un dernier succès pour soigner sa sortie. ''Ça ne peut pas ne pas arriver'', affirme-t-il dans Le Progrès . Sauf que l'OL ne l'a réussi qu'une fois lors des sept derniers matchs à domicile face à Sainté.

 Les gants spéciaux de Lopes
Pour rendre honneur aux Bad Gones lors de ce dernier match à Gerland, le gardien Anthony Lopes, formé au club et ancien membre de ce groupe de supporters lors de ses jeunes années, va porter des gants spéciaux ce dimanche : orange, et floqués des inscriptions ''Bad Gones 1987'' et ''Combattre et vaincre''. Tant qu'ils font des arrêts…

 Un sommet du Championnat
Lyon, 3e de Ligue 1 et invaincu depuis quatre matchs de Championnat, affronte un concurrent direct au podium, qui compte le même nombre de points que lui (22), qui a marqué six buts lors des deux derniers matchs. ''Ce derby sera un match de très haut niveau face à une équipe de très haut niveau, estime Christophe Galtier, le coach forézien. Lyon est favori. Mais c'est le derby, et c'est autre chose, un match particulier, et il ne doit y avoir aucune crainte dans cette rencontre.''

 Aulas aura le champ libre pour tweeter
Parce qu'il avait échangé par médias interposés avec Vincent Labrune après Marseille-Lyon, Jean-Michel Aulas a été suspendu un match . Et ça tombe ce week-end. Ce qui signifie que le président rhodanien ne pourra pas traîner autour des vestiaires ou des arbitres, comme cela lui arrive parfois. Depuis les tribunes, il aura donc tout le temps pour lâcher quelques piques sur le réseau social, dont il est un fervent utilisateur. Il pourrait se laisser aller à une vanne comme en 2010, quand il avait lâché devant ses supporters : ''Il faut se qualifier pour la Champions League car eux (les Stéphanois), ils la jouent sur la Playstation.''

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter