Main de Thierry Henry : la Fifa a-t-elle acheté le silence de l'Irlande ?

Main de Thierry Henry : la Fifa a-t-elle acheté le silence de l'Irlande ?
Football

REVELATION - Selon un article paru dimanche dans le Irish Sun, l'instance dirigeante du football mondial a tout fait pour stopper la polémique après la main de Thierry Henry qui a qualifié la France pour le Mondial 2010. A en croire le tabloïd britannique, la Fifa aurait versé 5 millions d'euros à la Fédération irlandaise pour qu'elle ne lance pas de procédure.

C'est ce que l'on appelle une bombe à retardement. Plus de quatre ans après les faits, le Irish Sun vient de livrer un éclairage inédit sur les suites de la fameuse "main de Thierry Henry". Nous sommes le 18 novembre 2009, lors du match de barrage retour entre la France et l'Irlande du Nord, et à ce moment de la rencontre, les Bleus sont menés 1-0 par les Britanniques après s'être imposés à Dublin sur le même score.

A 103e minute de jeu, alors que les tirs aux buts se profilent, Thierry Henry contrôle un ballon de la main avant de le remettre à William Gallas qui marque et qualifie l'équipe de France pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Un geste qui scandalise évidemment le camp irlandais, qui demande que la rencontre soit rejouée. Puis plus rien ou presque. Un silence qui selon l'Irish Sun aurait été acheté par la Fifa.

Blatter à nouveau mis en cause

Le tabloïd raconte en effet que l'instance a versé, d'abord sous forme de prêt puis d'indemnités, 5 millions d'euros à l'Eire pour calmer les esprits. "Blatter (Sepp, le président de la Fifa, ndlr) souhaitait que la dispute cesse, explique notamment au journal une source proche du montage financier. Il craignait que la FAI (la Fédération irlandaise, ndlr) s'empare de cette affaire lors du congrès de la Fifa en Afrique du Sud avant le Mondial".

Une affaire de plus, après les soupçons de corruption autour de l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, qui pourrait encore fragiliser la position de Blatter. D'autant qu'avec la fin du Mondial au Brésil, la campagne pour sa réélection à la tête de la Fifa devrait repartir de plus belle dans les prochains jours.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent