Mais pourquoi le PSG veut-il (encore) revaloriser le salaire de Verratti ?

Mais pourquoi le PSG veut-il (encore) revaloriser le salaire de Verratti ?

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Le PSG, par l'intermédiaire de Jean-Claude Blanc, son directeur général délégué, a entamé des discussions pour revaloriser le salaire de Marco Verratti, pourtant déjà augmenté à la fin de l'été dernier. Décryptage d'une démarche qui dit tout des méandres du foot-business.

Même dans le football moderne, même dans le richissime PSG version Qatar, il faut attendre grand minimum un an pour espérer une augmentation de salaire. C'est, par exemple, ce qu'avaient obtenu l'été dernier Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva et... Marco Verratti. Lequel, selon Le Parisien de ce mardi , va pourtant très prochainement voir ses émoluments encore augmenter, cinq mois seulement après sa dernière revalorisation, qui avait alors fait passer son salaire annuel de 850 000 euros à 2,5 millions net. Mais pourquoi donc ?

En fait, à peu près pour les mêmes raisons que pour la dernière augmentation : dans le vestiaire d'une équipe de football professionnel, la grille salariale établit des statuts et le milieu italien de poche (1,65m) pouvait légitimement estimer que sa rémunération ne correspondait toujours pas aux tarifs en vigueur dans son club, ni à sa nouvelle valeur absolue sur le marché des transferts. La grande différence, c'est que Verratti avait lui-même réclamé une augmentation à la fin de l'été dernier, tandis que cette fois, le PSG a pris les devants lui-même.

Le Real Madrid et la Juventus à l'affût

D'après Le Parisien, c'est Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du club, qui a récemment initié ces nouvelles discussions avec son agent, dans le but de verrouiller pour de bon le contrat du petit prodige. Une démarche qui dit deux choses. Premièrement : le statut du joueur a encore beaucoup évolué ces derniers mois. On oublie en effet un peu vite que sous Carlo Ancelotti comme au début de l'ère Laurent Blanc, avant l'avènement de son 4-3-3 (le 13 septembre à Bordeaux, 0-2) ayant fait de l'Italien un rouage essentiel de son équipe , celui-ci restait un remplaçant de luxe.

Deuxièmement : la pépite est désormais très convoitée. Pour le PSG, augmenter le salaire du jeune homme est ainsi une manière de le rendre inaccessible, un transfert consistant à racheter les dernières années du contrat liant un joueur à son employeur. C'est mathématique : plus le salaire est élevé, plus l'indemnité devra l'être pour convaincre un club de vendre. Et il se murmure que le Real Madrid de Carlo Ancelotti a l'intention d'insister, l'été prochain, pour recruter l'ex-milieu de Pescara, lié avec Paris jusqu'en 2018. Dans le cas où elle ne pourrait empêcher Paul Pogba de rallier la capitale française , la Juventus aurait également dans l'idée d'inclure dans la transaction celui qu'elle n'avait pu acheter en 2012. Parce que, déjà, le PSG avait surenchéri.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter