"Cristiano Ronaldo s'est fait maltraiter et massacrer pendant deux, trois ans dans le vestiaire", raconte Gary Neville

"Cristiano Ronaldo s'est fait maltraiter et massacrer pendant deux, trois ans dans le vestiaire", raconte Gary Neville
Football

ON REFAIT L'HISTOIRE - L'éducation d'un homme passe par l'expression de la virilité, c'est bien connu. C'est en tout cas l'affirmation de Gary Neville cette semaine, selon lequel Cristiano Ronaldo est devenu l'homme qu'il est grâce aux corrections récoltées à Manchester United.

Cristiano Ronaldo n'a pas toujours été cet athlète exceptionnel, ce bourreau de travail physique, ce footballeur mature. Triple Ballon d’Or, bientôt quadruple, "CR7" a connu une période lors de laquelle toutes ces qualités énoncées plus haut ne faisaient pas partie de son vocabulaire. Heureusement pour lui, le vestiaire de Manchester United est passé par là. C’est en tout cas l’histoire racontée par Gary Neville dans talkSPORT cette semaine. 

Arrivé chez les Red Devils à l'été 2003, le Portugais ne l'a pas fait "dans la peau de quelqu'un qui donne le ton", a lâché Neville dans des propos rapportés par metro.co.uk. "On n'était pas dans une situation où, par sa seule présence, le niveau des autres augmentait", a poursuivi celui qui a fait toute sa carrière à Manchester United. 

Il a reconnu que c'est ce qui avait fait de lui un homme- Gary Neville

"C'est ce qu'il a vécu dans le vestiaire qui a fait de lui ce qu'il est, a renchéri Neville. Ronaldo s'est fait maltraiter et massacrer dans le vestiaire pendant deux ou trois ans et il a reconnu que c'est ce qui avait fait de lui un homme." Pour l’ancien entraîneur du Valence CF aussi, ces fameux châtiments sont à l’origine du spectaculaire changement de Ronaldo. "C'est lui qui donnait le ton lorsqu'il est parti, a-t-il affirmé. Il arrivait et bossait 1h30 avant le début de l'entraînement et en repartait une heure après. À MU, cela faisait quinze ans que 20 joueurs fonctionnaient déjà comme ça."

Et Neville de conclure : "Si l'on regarde ses prestations lors de ses deux ou trois premières années, sa maturité, sa prise de décision, son impact physique, son irritabilité... Tous ces traits ont évolué après trois ou quatre ans passés au club." Merci qui ? 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Mort de Samuel Paty : le ministre de l'Intérieur demande la fermeture de la mosquée de Pantin

    Tempête Barbara et épisode cévenol : à quoi s’attendre à partir de mardi ?

    EN DIRECT - Covid-19 : plus de 13.000 cas de Covid recensés en 24h en France

    Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

    Qui est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent