Manchester City-PSG : Marco Verratti ne sera sans doute même pas sur la feuille de match

Football

LIGUE DES CHAMPIONS – Il était attendu comme le messie mais Marco Verratti n’en a vraisemblablement pas fini avec sa pubalgie tenace. Dès le début de l’ultime séance d’entraînement ce lundi soir, à la veille du quart de finale aller de Ligue des Champions contre Manchester City, l’Italien est allé s’entraîner à part, dispensé des premiers ateliers d’accélération. Le discours tenu quelques minutes auparavant par son entraîneur, Laurent Blanc, le laissait déjà fortement penser.

C’était déjà le feuilleton du déplacement à Chelsea, en 8e de finale retour, le 9 mars. Mais cette fois, Marco Verratti et le PSG ont au moins eu le mérite de l’écourter quelque peu, pour faire retomber au plus vite l’enthousiasme des derniers jours, durant lesquels l’Italien a affiché des progrès considérables à l’entraînement et fait connaître son souhait ardent de disputer le match à Manchester contre City, en quart de finale retour de cette Ligue des champions. Sauf qu’il n’avait pas encore mis son pubis endolori à l’épreuve des changements de rythme autrement plus intenses des conditions de match. Et aujourd’hui, il est même permis de se demander si le club parisien avait vraiment l’intention de l’aligner.

Laurent Blanc : "On a déjà besoin de beaucoup d’énergie pour se préparer avec les joueurs qui sont aptes."

En effet, durant le premier quart d’heure ouvert aux médias de la séance d’entraînement de ce lundi soir, tout le monde a déjà pu voir que Marco Verratti, après avoir effectué quelques tours de terrain avec ses partenaires, est parti courir seul, tandis que le reste du groupe effectuait de premiers exercices d’accélération… Le fait qu’il en ait été dispensé suffit déjà pour douter fortement qu’il ait pris part à l’opposition qui a suivi dans l’intimité du huis-clos, celle-ci faisant office de répétition générale du match du lendemain et soumettant déjà les joueurs à un rythme très élevé. Au contraire, ce début de séance à part indique plutôt que la décision de ne pas l’aligner avait été prise au préalable.

EN SAVOIR + >>  Manchester City-PSG : privé de Marco Verratti et Blaise Matuidi, Thiago Motta se mue en chef de meute

Il faut aussi dire que le discours de Laurent Blanc pour justifier la présence de Verratti dans le groupe, quelques minutes plus tôt en conférence de presse, avait déjà eu le mérite de l’honnêteté. Et de la clarté : "Marco est là parce qu’on a emmené tout le groupe. Ce n’est pas une récompense, c’est une décision que j'ai prise pour concerner tout le groupe. On connaît tous sa condition. Après l’aller, je vous ai dit certaines choses (il avait annoncé son forfait dès mercredi dernier, ndlr). Vous n’y avez pas cru. On verra si un miracle se produit ce (lundi) soir. Voilà où on en est. Mais le match est assez difficile comme ça, et on a déjà besoin de beaucoup d’énergie pour se préparer avec les joueurs qui sont aptes."

Lire et commenter