Manchester United au bord de l'élimination

Manchester United au bord de l'élimination

DirectLCI
FOOTBALL - Battu 2 à 0 en match aller des 8es de finale par l'Olympiakos, Manchester United n'aura que très peu de marge de manoeuvre dans deux semaines à Old Trafford, où le moindre but encaissé le mettra en danger. Et le spectre d'une saison blanche erre déjà dans le nord de l'Angleterre.

Sir Alex Ferguson ne doit plus en dormir. Distancé en Championnat (7e), où il reste sur une seule victoire lors des quatre derniers matches et doit lutter pour une qualification en Ligue des champions, éliminé des deux coupes nationales, Manchester United, SON équipe, a été battu mardi soir en 8es de finale aller de Ligue des champions à l'Olympiakos. Une défaite 2 à 0 qui le place en dangereuse position avant le match retour, le 19 février à Old Trafford.

Il faut croire que prendre la suite du double vainqueur de la Ligue des champions (1999 et 2008), 13 fois champion d'Angleterre, quintuple vainqueur de la Cup, et on en passe, n'est pas une sinécure pour David Moyes. Arrivé d'Everton à l'intersaison, l'Ecossais se dirige tout droit vers une saison blanche et ne doit qu'à la bienveillance de son noble prédécesseur de ne pas être davantage critiqué dans le nord de l'Angleterre. L'Europe restait un des derniers endroits où les Red Devils brillaient (invaincus en poule, seulement 3 buts encaissés), ils sont désormais tombés là aussi.

L'Olympiakos archi-dominateur du début à la fin

Et rarement, dans son histoire récente, Manchester aura été autant dominé dans un match. A domicile, l'Olympiakos n'a jamais laissé respirer les Anglais, pris de cours au milieu par le pressing adverse et trop fragiles derrière pour se permettre de subir. Si Vidic revenait in extremis pour empêcher le premier but (8e), la charnière centrale craquait avant la pause sur une frappe de Maniatis depuis l'extérieur de la surface, contrée par son coéquipier Dominguez qui prenait De Gea à contre-pied (1-0, 38e), conclusion d'une belle première période des Grecs.

La mi-temps aurait pu permettre aux coéquipiers de Patrice Evra de se remobiliser, mais ce fut le contraire. Et un ancien Lorientais, Jo Campbell, enchaînait petit pont sur Carrick et frappe des 20 mètres pour le 2 à 0 (55e). Ensuite, Robin Van Persie manquait la seule véritable occasion pour Man U, en envoyant dans la tribune son tir du pied droit au niveau du point de penalty (82e). Une réalisation qui aurait pourtant changé bien des choses pour Manchester, pas encore éliminé mais dos au mur avant le retour. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter