Football : Maracineanu regrette la reprise des championnats en Allemagne

Football : Maracineanu regrette la reprise des championnats en Allemagne

RÉACTION - La ministre des Sports Roxana Maracineanu a déploré ce lundi la reprise des championnats de football en Allemagne ce week-end, où selon elle "des considérations économiques" ont pris le pas sur "l'aspect sanitaire" et le "bien-être psychologique des athlètes".

La reprise de la Bundesliga ce week-end a fait grincer des dents, notamment en France où tous les championnats ont été définitivement arrêtés en raison de la pandémie de Covid-19. Ainsi, ce lundi la ministre des Sports Roxana Maracineanu, en visite à l'INSEP pour le retour de certains sportifs, a déclaré : "C'était important pour moi de donner la primauté à l'aspect sanitaire et au bien-être psychologique des athlètes sur des considérations économiques qui, effectivement, dans d'autres pays, ont pris le pas."

"Chaque pays a été touché de manière différente" par le Covid-19, rappelle Mme Maracineanu, qui pointe aussi le régime fédéral en place en Allemagne, où ce sont "les régions qui prennent elles-mêmes leurs décisions, que ce soit pour la réouverture de l'école ou la reprise du sport". Si "les enjeux ne sont pas les mêmes en Allemagne et en France", la ministre a questionné "la notion d'équité" en cas de reprise des compétitions européennes, en premier lieu la Ligue des champions, où le PSG et Lyon sont encore en lice.

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Les clubs français désavantagés en Ligue des champions ?

"C'est vrai que cette notion d'équité est en jeu, il y en a qui ont fait le choix de reprendre leurs championnats, parce que, sans doute, et je le sais pour en avoir discuté avec mes homologues des grands pays européens du football, c'était des questions économiques qui étaient en jeu. Je pense que dans la période que l'on vit, une décision qui a été guidée par le souci de la santé et de l'aspect sanitaire ne peut pas être remise en cause", a-t-elle insisté.

Parmi les cinq grands championnats européens, la Ligue 1 est la seule à avoir acté l'arrêt de sa saison, alors que la Bundesliga a repris ses droits ce week-end, à huis clos et avec des strictes règles sanitaires. Si une reprise des championnats n'est pas encore d'actualité, les entraînements reprennent progressivement en Premier League, Serie A et Liga, laissant entrevoir la perspective d'un retour prochain sur les terrains afin de mener les saisons à leur terme.

Lire aussi

L'arrêt de la Ligue 1 contesté par Jean-Michel Aulas

En France, l'arrêt de la Ligue 1 a provoqué une levée de boucliers chez certains acteurs du foot, avec en première ligne le président lyonnais Jean-Michel Aulas, qui a déposé deux recours devant le tribunal administratif concernant l'arrêt anticipé du championnat. 

La pause imposée par la crise du coronavirus "aurait pu être plus salutaire" pour le sport professionnel, a par ailleurs estimé Roxana Maracineanu, selon qui "on aurait pu profiter de ce moment-là pour se poser d'autres questions que simplement 'Est-ce que je suis 1er, 2e, 3e?'".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - Vaccin Moderna : l'espacement entre les deux doses peut aller jusqu'à 6 semaines, selon l'OMS

Écoles ouvertes, vacances : Jean-Michel Blanquer défend le statu quo

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

Lire et commenter