Marcelo Bielsa : "Florian Thauvin, j'aime comment il joue"

Marcelo Bielsa : "Florian Thauvin, j'aime comment il joue"

DirectLCI
FOOTBALL - La belle saison de l'OM ne permet pas à tous ses joueurs d'être couverts d'éloges. Florian Thauvin, par exemple, ou encore André-Pierre Gignac, moins fréquemment, sont des footballeurs parfois critiqués par la presse ou les supporters. Marcelo Bielsa, devant les journalistes, s'est du coup fendu d'un joli contre-pied ce vendredi en les félicitant.

C'est un rendez-vous hebdomadaire qui ne cesse d'attirer de nouveaux fidèles : la conférence de presse de "Maître" Marcelo Bielsa. L'entraîneur de l'OM, présent devant les journalistes ce vendredi, a encore livré un message où le bon sens et l'esprit critique sont légion.

Le cas Florian Thauvin est assez symbolique de la pertinence de l'Argentin. Quand bien des observateurs affirment que l'ailier marseillais est en difficulté cette saison, "El Loco" leur rappelle tout le positif qu'il voit dans ses prestations. " Ce qui fait la différence dans ce qu'il (Thauvin) produit, c'est sa capacité à déséquilibrer les défenses adverses. C'est un joueur qui dribble et qui a du talent, dit-il au sujet d'un joueur qui possède il est vrai cette faculté à ouvrir des brèches, créer le fameux décalage.

"Je travaille beaucoup avec Gignac pour le placer en situation de but"

Et Bielsa de continuer sur sa lancée : " J'aime comment il joue, j'aime l'apport qu'il a dans l'équipe. Je le vois toujours très impliqué. Pour un attaquant, il est difficile de toujours bien défendre. Mais lui, il le fait, et en plus il apporte offensivement."

EN SAVOIR + >> OM : Thauvin impressionne Bielsa

Autre joueur défendu par le technicien sud-américain : André-Pierre Gignac. Interrogé sur un lien potentiel entre le manque d'efficacité de l'attaquant et ses efforts défensifs, Bielsa a donné sa version des faits. "Je ne suis pas d'accord avec cette analyse, qui n'est pas logique, a-t-il rétorqué. Pour qu'elle le soit, il faudrait qu'il (Gignac) ne marque que dans les matches où il ne défend pas. Et lui, il défend tout le temps. "

Pour l'entraîneur du leader du championnat, les buts de son avant-centre viennent surtout "parce qu'il joue dans une équipe dont le jeu lui procure des occasions. Moi, je regarde toujours s'il a eu ou non des opportunités de marquer. Je travaille beaucoup avec lui pour le placer en situation de but. Après, il la met au fond ou pas. Et ce qui le distingue, c'est que lui, il la met généralement au fond." Pour rappel, André-Pierre Gignac est co-meilleur buteur du championnat (avec le Lyonnais Alexandre Lacazette) avec 11 buts inscrits en 16 matches disputés.

"Quand on mérite quelque chose et qu'on ne l'obtient pas, il y a moins de choses à corriger"

Mais il est vrai, Gignac n'a pas marqué mardi soir, lors du match nul de l'OM à Lorient (1-1). Et ce ne sont pas forcément les occasions qui ont manqué. Pour autant, Marcelo Bielsa estime qu'il n'y avait pas grand chose à reprocher à ses joueurs après leur prestation en Bretagne. "Le match à Lorient, c'est un match qu'on méritait de gagner, mais on n'a pas réussi. Cela rend beaucoup plus difficile de corriger les erreurs, affirme-t-il. Quand quelqu'un mérite quelque chose mais qu'il ne l'obtient pas, il y a moins de choses à corriger, il n'y a que de la frustration."

EN SAVOIR + >> Comment l'OM a perdu deux points à Lorient

Et cette frustration est toujours présente visiblement, l'ancien coach de Bilbao n'ayant pas accepté d'avoir perdu deux points dans le Morbihan. "Non, je ne le digère pas (le match nul, ndlr). Moi, je ne prends pas en compte le fait de jouer à domicile ou à l'extérieur, je veux toujours gagner. On est obligés de gagner même si on joue à l'extérieur." Le FC Metz, qui se déplace dimanche soir au Vélodrome (21 heures, 17e j. de L1), sait à quoi s'attendre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter