Mbappé, Bale, Dembélé... ces 10 joueurs qui vont agiter le mercato d’été 2017

Football
TRANSFERTS – Le mercato estival a déjà ouvert ses portes mais c’est, comme chaque année, entre juillet et août que les plus grosses transactions auront lieu. Focus sur les dix joueurs qui devraient faire valser les billets pendant que vous bronzez.

Il fait beau, les serviettes sont étendues sur l’herbe ou le sable, la crème solaire étalée sur la peau. Pendant ce temps-là, les téléphones des agents bouillent l’espace d’un bref  instant entre deux appels ince, et les joueurs reprennent petit à petit le chemin de l’entraînement. Souvent sans savoir combien de temps ils le feront au même endroit. Beaucoup d’entre eux n’osent pas l’avouer, mais ils espèrent plier bagage et débuter une nouvelle aventure, ailleurs. Le problème, c’est que ça ne dépend pas que d’eux. Ils sont des milliers à être concernés par la fièvre du mercato estival. On en a choisi dix. Les plus à même de faire valser les millions dans les prochaines semaines.

Kylian Mbappé (AS Monaco)

S’il quittait son cocon monégasque (il hésite), le néo-Bleu deviendrait probablement le footballeur le plus cher de tous les temps, devant Paul Pogba et ses 105 millions. Les chiffres qui circulent évoquent en effet une première offre émise par le Real Madrid s’élevant à 130 millions d’euros, ainsi qu’une autre, supérieure, du PSG. Et encore, on parle là de prix pour entrer dans des négociations, où les enchères pourraient monter. C’est que l’attaquant est jeune (18 ans), déjà calibré pour le haut niveau (six buts en neuf matchs de Ligue des champions cette saison) et sa marge de progression, qui va de pair avec une plus-value sur une éventuelle revente, en fait saliver plus d’un. L’intéressé, humble mais lucide, ne doute pas. Il avait ainsi répondu à un journaliste lui demandant s’il serait prêt à rejoindre un très grand club, quitte à y être remplaçant : "Pourquoi je serais remplaçant ?" Le Real, en tout cas, est prêt à lui faire de la place.

Gareth Bale (Real Madrid)

Son transfert à 101 millions d’euros, en août 2013 (de Tottenham au Real Madrid), est longtemps resté le plus onéreux de tous, jusqu’à ce que Paul Pogba rallie Manchester United l’été dernier. Le Gallois pourrait-il reprendre la tête de ce classement prochainement ? L’hypothèse est devenue crédible, car il se murmure avec insistance du côté de Madrid que le Real voudrait se séparer de lui, justement pour libérer un poste de titulaire en attaque à Kylian Mbappé. Là encore, le PSG serait sur le coup et prêt à déployer les grands moyens pour le récupérer. Mais Manchester United, qui le veut depuis de nombreuses années, pourrait bien rafler la mise, contre plus de 100 millions d’euros.

Ousmane Dembélé (Borussia Dortmund)

L’ex-prodige du Stade rennais a gagné en envergure et en notoriété depuis qu’il a enfilé le maillot de Dortmund il y a un an. Ses prestations étincelantes en équipe de France ont achevé d’attirer l’attention des mastodontes européens. Et plus particulièrement celle du FC Barcelone, qu’on dit prêt à mettre 90 millions d’euros sur l’ailier tricolore. Mais le club allemand ne veut pas vendre au bout d’un an seulement et il faudra que les Catalans, pour casser le contrat longue durée du joueur et faire face à la concurrence du PSG (décidément sur tous les tableaux), se montrent plus convaincants encore, en dépassant la barre des 100 millions.

Marco Verratti (PSG)

En France, c’est LE feuilleton qui va agiter les gazettes sportives. L’Italien représente la plus grosse valeur marchande dans l’effectif parisien. Il veut partir et l’a signifié à sa direction, laquelle lui a opposé une fin de non-recevoir. Tous les éléments du bras de fer médiatique sont donc réunis, avec, en outre, le FC Barcelone et le Bayern Munich à l’affût dans le décor. Deux clubs très riches qui connaissent le talent du joueur et savent qu’un tel joyau n’a pas de prix. Reste donc à savoir jusqu’où est prêt à aller Marco Verratti pour forcer son départ, et ce qui pourrait pousser Paris à lâcher son meilleur joueur. On parle, pour l’heure, d’une offre catalane à venir de 80 millions d’euros. Qui ne devrait pas suffire, loin de là. 

Blaise Matuidi (PSG)

Autre titulaire du milieu parisien, le Français, lui, vaut moins cher, mais est finalement aussi indispensable que son coéquipier italien. Il faut toutefois se souvenir que Blaise Matuidi voulait absolument rejoindre la Juventus l’été dernier, et que le PSG était parvenu à le retenir au dernier moment en lui promettant une prolongation de contrat. Laquelle, depuis, n’est jamais venue. Et tout porte à croire que le joueur l’a mauvaise. Le club turinois est récemment revenu à la charge avec une offre de 15 millions d’euros, repoussée par Paris. Mais l’AC Milan et l’Inter vont entrer dans la danse, en attendant des clubs anglais bien plus riches. Et il va devenir difficile de l’empêcher de partir…

Dani Alves (Juventus)

Quand le latéral droit brésilien avait quitté le Barça pour la Juve, l'été dernier, tout le monde le pensait sur un irrémédiable déclin. Une saison plus tard, le voici de nouveau considéré comme le meilleur joueur du monde à son poste… Et de nouveau sur le départ. En sachant que les arrières latéraux de haut niveau sont devenus une denrée rare. Dani Alves ne s’en cache pas : il rêve de retrouver son ancien entraîneur, Pep Guardiola, à Manchester City. Mais la Juventus n’a pas apprécié les récentes déclarations de son défenseur, qui a conseillé à l’attaquant Paulo Dybala de quitter Turin pour progresser. Si le divorce est officiellement consommé entre les deux parties, nul ne sait comment il se règlera. Mais, fatalement, quelqu’un devra payer.

Gianluigi Donnarumma (AC Milan)

Il a le même prénom que son aîné, Buffon, et le même début de carrière incroyablement précoce (il est titulaire dans les buts du Milan depuis ses 16 ans). Aujourd’hui âgé de 18 ans, il rêve, bien poussé par son agent, Mino Raiola (celui de Paul Pogba ou Blaise Matuidi), de quitter la Lombardie pour rallier un club engagé en Ligue des champions. Ses velléités de départ, révélées au grand jour, lui valent la colère de ses dirigeants et des tifosi milanais. Ce qui porte à croire que, même si son club prétend vouloir le retenir, un point de non retour a été atteint. Dans un marché des gardiens sinistré, les acheteurs potentiels, en tout cas, sont légion. Le PSG semble tenir la corde, mais il faudra débourser au moins 40 millions d’euros.

Harry Kane (Tottenham)

Il est l’attaquant en vogue en Premier League. Et aussi le seul Anglais à tenir la dragée haute aux stars étrangères qui pullulent dans le Championnat le plus lucratif de la planète. Du coup, il attise les convoitises outre-Manche. Manchester United l’a élevé au rang de priorité pour remplacer Zlatan Ibrahimovic. Problème : les Spurs ne veulent pas, mais alors pas du tout le lâcher, et ont fixé son prix à… 230 millions d’euros. Cela refroidira-t-il les richissimes Red Devils, dont le budget transferts s’élève à… 390 millions d’euros ? C’est toute la question. Et c’est une affaire à suivre.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund)

Liverpool, Manchester City, PSG, AC Milan, Atlético de Madrid… Ça se bouscule au portillon pour recruter l’attaquant gabonais aux jambes de feu. Le joueur veut partir et n’en fait pas mystère. Du coup, son club de Dortmund a, là encore, place la barre très haut pour un éventuel bon de sortie : 70 millions d’euros minimum. En espérant, bien sûr, faire monter les enchères autant que possible.

Alexis Sanchez (Arsenal)

La superstar chilienne, passée par Barcelone, se sent désormais à l’étroit à Arsenal. Les Coupes d’Angleterre ne suffisent plus à combler ses désirs de Ligue des champions. Âgé de 28 ans, l’attaquant veut absolument changer d’air et son entraîneur, Arsène Wenger, semble s’être déjà fait une raison. Plusieurs pistes existent : Manchester City, où le joueur retrouverait Pep Guardiola, et le Bayern Munich, où son grand pote Arturo Vidal fait sa publicité. Le PSG suit aussi ce dossier de près depuis de longues semaines et Chelsea s’est récemment positionné. Il en coûtera la bagatelle de 60 millions d’euros. Au minimum du minimum.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter