France-Islande : quels Bleus ont marqué des points et qui en a perdu ?

Football
DirectLCI
PERFORMANCES - À l’occasion du match amical contre l’Islande (2-2) jeudi soir, Didier Deschamps s’est livré à quelques expérimentations. Quels joueurs ont su, ou non, en tirer profit ?

Il y a des défaites sans importance qui sont parfois plus bénéfiques que des victoires. Des matchs nuls, aussi. Celui concédé par les Bleus jeudi soir à Guingamp en amical face à l’Islande (2-2), entre des rencontres de Ligue des nations contre les Pays-Bas et l’Allemagne, qu'ils affronteront mardi au stade de France, en fait sans doute partie. "Il y a des fois où ce genre de matches arrivent et vous frappent en pleine tête", a formulé Olivier Giroud. "C’est une piqûre de rappel, une vraie piqûre pour nous remettre les idées en place. Ça n'a pas été facile mais on est arrivé à revenir au score à la fin. C'est un moindre mal."

Didier Deschamps, lui, a dit, lapidaire : "Ça doit nous servir de leçon." Il faut aussi dire que ce match amical représentait, pour le sélectionneur, une rare fenêtre de tir dans le calendrier international pour tenter des expérimentations. Ce qu’il a fait, puisque, des onze titulaires en finale de la Coupe du monde, il n’en restait que six au coup d’envoi jeudi. Nombre qui a encore diminué en seconde période avec les entrées de Zouma et Ndombele. Pour quel bilan ? Passage en revue.

Ils ont marqué des points

En défense, dans un contexte difficile, Varane a tenu son rang, contrairement à ceux qui l’entouraient. Le binôme de milieux récupérateurs, composés de Pogba et Nzonzi, a aussi livré une copie très correcte, comme Griezmann devant eux, très mobile et inventif. Du côté des remplaçants, il n’est sans doute pas utile de revenir sur le cas Mbappé, auteur d’un doublé salvateur pour arracher l’égalisation. Notons en revanche, pour sa toute première sélection, la très belle entrée de Ndombele, qui a changé à lui seul le rythme du match par son pressing et ses passes aussi rapides que précises. En 24 minutes, le bizuth a gagné le droit de revenir à Clairefontaine le mois prochain.

Ils ont perdu des points

Clairement, ce n’était pas la semaine de Kimpembe, expulsé dimanche lors de PSG-OL (5-0), puis directement fautif sur les deux buts islandais jeudi. C’est peu dire que le Parisien, qui profite de l’absence d’Umtiti, n’a pas rassuré, ni gagné sa place à plus long terme. À droite de la défense, Pavard a encore affiché des lacunes criantes dans les duels défensifs, tandis que son pendant à gauche, le revenant Digne, actif sur le plan offensif, a aussi ouvert quelques boulevards dans son dos...


Devant, Thauvin, qui s’est certes procuré une énorme occasion au début du second acte, a surtout perdu beaucoup de ballons. Comme Ousmane Dembélé sur l’aile gauche, auteur de dribbles spectaculaires, mais péchant souvent par excès d’individualisme, et par un trop grand déchet technique dans le dernier geste. 

En vidéo

France-Islande - Lizarazu : "C'est un peu raté pour Thauvin"

En pointe, Giroud n’a pas pesé, se focalisant trop sur les tâches défensives en oubliant le numéro 9 floqué sur son dos, ce qui a nui aux offensives tricolores. Enfin, du côté des entrants, Zouma, Lemar et Payet ont été plus fantomatiques les uns que les autres. On peut affirmer, sans avancer, que tout ce petit monde, à part peut-être Giroud, n’a aucune chance de débuter mardi face à l’Allemagne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter