Mercato : les 5 Français dont le prix a explosé ces six derniers mois (et qui vont enflammer le marché l'été prochain)

DirectLCI
FOOTBALL – Le Centre international d'étude du Sport (CIES) publie une étude détaillée sur l’évolution des valeurs de transfert des footballeurs depuis septembre. Plusieurs joueurs français sont concernés. Et pas forcément ceux que l’on croit.

Pour évaluer la valeur d’un footballeur sur le marché des transferts, plusieurs critères sont à prendre en compte : âge, durée du contrat, poste, revente potentielle. Le Centre international d'étude du sport (CIES), aussi appelé Observatoire du football, basé en Suisse (c’est-à-dire sur terrain neutre) s’est spécialisé dans cet exercice. Au point de faire office de référence depuis plusieurs années. Il vient de publier un très riche classement hiérarchisant les plus fortes augmentations de prix depuis le mois de septembre 2017.

Aux trois premières places du classement, on trouve, dans l’ordre, l’attaquant égyptien de Liverpool Mohamed Salah, dont la valeur estimée est passée de 88 à 163 millions d’euros, le gardien brésilien de Manchester City Ederson, passé de 24 à 99 millions d’euros en six mois,  et son coéquipier, l’attaquant allemand Leroy Sané, qui coûte désormais 151 millions d’euros, contre 88 en début de saison. Des augmentations spectaculaires qui traduisent le caractère instable de ces tarifications, dépendant à la fois des performances individuelles et collectives.

Et les Français dans tout cela ? Focus sur les cinq mieux classés qui, pour la plupart, risquent bien d’enflammer le prochain mercato estival.

  • 1Kylian Mbappé : 188,5 M€ (+ 54,7 M€)

    Le jeune (19 ans) attaquant truste la 4e place du classement du CIES et c’est un paradoxe : il dispute depuis septembre la plus mauvaise saison de sa carrière. Mais il s’agit seulement de la seconde (il a débuté en pro l'an passé), et la première, sous le maillot de Monaco, était tellement hors norme, en termes de stats, qu’il ne pouvait finalement que régresser. Surtout, c’est le montant de son transfert annoncé au PSG (180 millions d’euros), l’été prochain après un an de prêt, qui a fait augmenter sa valeur potentielle, estimée en septembre à 133,8 millions d’euros. Difficile, en effet, d’imaginer le PSG le revendre à un montant égal à celui qu’il a déboursé. 

  • 2Florian Thauvin : 82,3 M€ (+ 38,4 M€)

    Lui ne doit l’augmentation de son prix, et sa place dans le top 10 du CIES (10e), qu’à ses performances lors de cette saison. Avec l’OM depuis septembre, l’ailier droit, âgé de 25 ans (l’âge de la maturité pour un footballeur), aligne les prestations de classe, enchaîne buts et passes décisives, et s’est même installé dans le groupe France de Didier Deschamps. S’il ne se blesse pas trop sérieusement et embarque pour le Mondial russe cet été, il devrait l’objet d’offres gargantuesques en provenance d'Angleterre.

  • 3Nabil Fekir : 66,8 M€ (+ 35,1 M€)

    Le Lyonnais, 14e du classement, a réussi, en 2017-18, le double exploit de retrouver un niveau équivalent à celui d’avant sa rupture des ligaments croisés (plus de six mois d’absence) et de faire oublier le départ d’Alexandre Lacazette pour Arsenal en se transformant en serial buteur, tout en continuant de régaler le public avec ses friandises techniques. Voilà déjà plusieurs années que l’OL le retient mais, l’été prochain, il se pourrait que le Barça saute sur l’occasion. Et fasse encore augmenter son prix.

  • 4Dayot Upamecano : 52,3 M€ (+ 35,6 M€)

    Sauf si vous suivez avec une très grande assiduité le Championnat d’Allemagne, vous ne devez même pas connaître son nom. Mais l’été prochain, il se pourrait que ce jeune (19 ans) défenseur central, 12e du classement, fasse la Une des gazettes du mercato. Titulaire indiscutable avec Leipzig, il a tapé dans l’œil de nombreux cadors européens. Et dans celui de Didier Deschamps.

  • 5Samuel Umtiti : 98,9 M€ (+ 22,6 M€)

    Son Euro 2016, dont il a disputé les trois derniers matchs (les plus importants) dans la peau d’un titulaire, avait déjà considérablement augmenté son prix. Sa saison actuelle sous le maillot du Barça l’a fait grimper jusqu’à des hauteurs jamais atteintes pour un défenseur. Impeccable à chacune de ses sorties, l’ancien Lyonnais suscite désormais bien des convoitises, qui ont contraint son club à engager des négociations pour prolonger son contrat (et augmenter son salaire). Sa clause libératoire s’élève à 60 millions d’euros, un montant qui semblait conséquent lors de son transfert en 2016, mais qui apparaît désormais dérisoire, au regard de son talent, sa polyvalence et son âge (24 ans). Surtout s’il continue de tenir avec maestria la charnière des Bleus l’été prochain en Russie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter