Mercato : accord entre Sergio Ramos et Manchester United pour un salaire gargantuesque

Mercato : accord entre Sergio Ramos et Manchester United pour un salaire gargantuesque

Football
DirectLCI
TRANSFERT - Le défenseur international espagnol, désireux de quitter le Real Madrid, a accepté l'impressionnant contrat que lui ont proposé les Red Devils. Lesquels n'ont toutefois pas encore réussi à convaincre le club merengue.

Ce n'est plus un secret pour personne : Manchester United cherche un défenseur central et a jeté son dévolu sur Sergio Ramos . Non seulement parce qu'il s'agit d'une pointure, voire du meilleur du monde à son poste, mais aussi en raison de sa situation contractuelle. L'international espagnol, dont le bail en cours se termine en 2017, a en effet refusé la dernière proposition de prolongation émise par le Real Madrid, la jugeant indigne de son statut. À la lecture du salaire que seraient prêts à lui donner les Red Devils, dévoilé ce lundi par le quotidien As, on comprend mieux pourquoi.

À Manchester United, Sergio Ramos ferait plus que doubler son salaire

Sergio Ramos émarge actuellement à 4,5 millions d'euros annuels. Depuis un an, il réclame à son employeur un salaire au moins équivalent à celui d'Iker Casillas, de 7,5 millions. C'est le montant que vient de lui proposer le Real dernièrement, mais un peu tard. Car United a profité de ce temps de latence pour entrer dans la danse et proposer au défenseur des émoluments s'élevant à 11 millions d'euros par an. Une somme sur laquelle la Casa bianca ne peut pas s'aligner.

As affirme même désormais que Sergio Ramos, âgé de 29 ans, a conclu un accord avec le club anglais pour un contrat de cinq ans. Ainsi acculé, le Real Madrid n'a plus d'autre choix que de faire monter les enchères, refusant, par exemple, une dernière offre de 45 millions d'euros d'indemnités de transfert émise par les Red Devils pour arracher le défenseur. Il faut aussi dire que le club merengue aurait vraiment tort de ne pas se montrer gourmand, sachant que Manchester United dispose d'une enveloppe de 280 millions d'euros pour réaliser ses emplettes estivales

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter