MERCATO - Annoncé au Barça, Verratti pose ses conditions pour rester au PSG... puis dément avoir parlé à la presse

PRESSION - Marco Verratti s'est exprimé samedi dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport. L'Italien, qui ne fait pas de son transfert à Barcelone une obsession, a mis la pression sur les dirigeants du PSG pour mener un mercato ambitieux. Il s'est finalement empressé de démentir ses propos dans la soirée.

Jusqu'ici, il s'était montré discret, évitant de prendre la parole en public pour ne pas mettre de l'huile sur le feu. Marco Verratti est enfin sorti de son silence samedi dans La Gazzetta dello Sport. Si le milieu, sous contrat avec le PSG jusqu'en 2021, a bel et bien envie de rejoindre le FC Barcelone lors du mercato estival, il n'exclut pas totalement de réaliser une sixième saison dans la capitale. Mais cela a un prix : l'Italien exigerait en contrepartie de la direction francilienne le plus gros salaire du club et des garanties sur le recrutement.

Rien au fond ne me pousse à partirMarco Verratti

"Étant donné que je ne dois pas partir à tout prix, je veux voir si cette fois ils font vraiment une grande équipe. Dans ce cas, je serai content de rester. Chaque année, ils disent qu'ils vont monter une grande équipe et on a vu le résultat. Les promesses ne suffisent pas", a-t-il confié à Alessandro Grandesso, journaliste italien. Si cette fois le PSG de Henrique respecte ses promesses, je serais content de rester. Rien au fond ne me pousse à partir."


Actuellement en vacances à Ibiza, avec son agent Donato di Campli, Verratti aurait fait un aller-retour express à Paris pour rencontrer les dirigeants du PSG. À ce sujet, La Gazzetta dello Sport explique que le directeur sportif Antero Henrique aurait tenté de rassurer "Petit Hibou" sur le recrutement. Mais outre son intérêt pour le projet du PSG, l'Italien chercherait donc aussi à devenir le joueur le mieux payé du vice-champion de France.

Verratti dément ses propos, le journaliste les confirme

Mais voilà samedi soir, Marco Verratti a publié un court message sur son compte Instagram dans lequel il dément fermement les propos qui lui sont attribués. "Je n'ai pas relâché interview avec personne et j'ai jamais discuté avec le PSG de la situation préfigure dans l'article de ce matin", a-t-il écrit dans un français approximatif sur le réseau social Instagram. J'espère que vous arrête à parler sans savoir. Il y a un limite à tous". De son côté, le journaliste de La Gazzetta dello Sport qui a signé l'article incriminé, maintient sa version. "17 ans de professionnalisme. Je confirme tout", a-t-il publié sur son compte Twitter. Reste à savoir qui dit vrai.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2018

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter