Mercato : après l’officialisation du transfert de Jésé, le PSG confronté à trois cas épineux

Football
TRANSFERTS – Ils sont trois, dans l’effectif du PSG, à considérer l’hypothèse d’un prochain départ : le défenseur Presnel Kimpembe, barré par Marquinhos, Thiago Silva et David Luiz, ainsi que les milieux Blaise Matuidi et Benjamin Stambouli.

"Le mercato du PSG est terminé", a assuré Nasser Al-Khelaïfi, ce lundi après-midi, dans l’auditorium du Parc des Princes, lors d’une conférence de presse entérinant l’arrivée de l’attaquant espagnol Jésé. Mais la réalité s’avère souvent plus compliquée qu’un discours de communicant. Pour l’heure, la direction parisienne affirme qu’elle ne mettra plus la main à la poche pour recruter cet été. Toutefois, il n'est pas certain que personne ne s’en ira. On dénombre ainsi trois zones d’ombre qui génèrent aujourd’hui une certaine crispation au sein de l'effectif. Et qu’il faudra éclaircir au plus vite. Passage en revue.

Le PSG veut-il vraiment garder Blaise Matuidi ?
On se souvient qu’il y a deux semaines, le nouvel entraîneur, Unai Emery, avait ouvert la porte à un départ du Français. Une porte que le président a ainsi refermée ce lundi : "Blaise est très important pour nous. Il a deux ans de contrat. On n’a pas parlé d’un départ." Là encore, tout est question de langage. Car chacun sait que, dans le foot, soit on prolonge, soit on part à deux ans de la fin de son contrat. Hasard ou coïncidence : ce mardi, le Corriere dello Sport affirme que le milieu parisien a trouvé un accord avec la Juventus. Reste donc à en trouver un avec le PSG. A 30 millions d’euros minimum. Rappelons, au passage, que le club turinois doit compenser le lucratif départ de Paul Pogba, que Chelsea refuse de lui vendre Nemanja Matic, et que le Français veut être titulaire.

Le PSG veut-il vraiment laisser partir Benjamin Stambouli ?
Cette autre question part du même constat : depuis l’arrivée, dans les bagages du coach basque, de Grzegorz Krychowiak, il y a embouteillage au milieu. Titulaire, et très en vue, samedi face à l’OL lors du Trophée des champions (4-1), Benjamin Stambouli a néanmoins des envies de départ. Selon L’Équipe, le joueur l’a même signifié au staff. Mais, aujourd’hui, seul le Betis Séville veut le recruter, en prêt, et en ne prenant en charge qu’une moitié de son salaire. Or, c’est exactement un profil comme le sien dont Paris à besoin, à savoir une doublure très motivée, plutôt qu’un ex-cadre aigri comme pourrait le devenir Matuidi. Du coup, pas sûr du tout qu’il obtienne un bon de sortie.

Le PSG peut-il prolonger le contrat de Presnel Kimpembe ?
Ici, on peut vraiment tout imaginer, puisque le jeune défenseur (21 ans dans cinq jours) sort de la préparation d’avant-saison avec un nouveau statut. Solide, pour ne pas dire impérial, durant les matchs amicaux, il peut, en outre, plus facilement compenser les montées du latéral gauche qu’un autre, pouvant lui-même évoluer sur ce flanc de la défense. Pourtant, malgré ces atouts précieux aux yeux d'Emery, il n’ignore pas qu’il redeviendra vite la 4e roue du carrosse de la charnière quand Thiago Silva et Marquinhos seront revenus. C’est précisément cet état de fait qu’il espère changer, en tergiversant tandis que les négociations pour étendre son bail battent leur plein. Le garçon se sait courtisé et le fait valoir. Dès lors, le PSG devrait réduire le temps de jeu d’un autre défenseur pour le satisfaire, ce qui paraît peu probable à court terme. L’impasse paraît d’autant plus inquiétante que le meilleur ami du joueur se nomme Kingsley Coman (parti à la Juve sans demander son reste), et que son contrat expire… dans deux ans.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter