Mercato : Thierry Henry prêt à repartir du bon pied après le fiasco monégasque ?

Football

REBOND - Sans club depuis son éviction de Monaco en janvier, Thierry Henry disposerait de plusieurs propositions pour reprendre du service, selon le JDD. "Titi", marqué par cette première expérience ratée en tant qu'entraîneur numéro un, ne souhaite en revanche pas se précipiter.

Thierry Henry va-t-il retrouver un banc la saison prochaine ? Débarqué le 24 janvier dernier de Monaco, où il avait pris la succession de Leonardo Jardim, avant d'être remplacé trois mois et demi plus tard... par le Portugais en laissant le club de la Principauté à l'avant-dernière place de la Ligue 1, le champion du monde 98 avait coupé avec le milieu du football. "Titi", marqué par son licenciement, était reparti se ressourcer entre Londres, son lieu de résidence, et les États-Unis pour digérer cet échec cuisant (20 matches, dont 4 victoires et 11 défaites) pour sa première expérience en tant qu'entraîneur numéro un. 

En stand-by depuis, l'ancien adjoint du sélectionneur belge Robert Martinez, qui a pris le temps de la réflexion, serait désormais prêt à rebondir. Selon Le Journal du Dimanche, Henry souhaite renouer avec la vie d'entraîneur. Il aurait à sa disposition trois propositions pour entraîner de nouveau. L'une d'elles émanerait des États-Unis, peut-être des New York Red Bulls, club dans lequel il a joué de 2010 à 2014. Sky Sports expliquait le 21 avril qu'il négociait en vue de devenir leur nouveau manager général. Mais, dans un communiqué, le club new-yorkais avait réagi en dénonçant de "fausses informations". Toujours selon le JDD, il aurait en main deux autres offres d'équipes européennes, sans que l'on sache lesquelles.

Voir aussi

Ce ne sera pas... Anderlecht

Il y a tout juste un mois, le quotidien flamand Het Laatste Nieuws assurait que Thierry Henry était déterminé à retrouver rapidement un banc. Le nom de l'ancien coach de l'AS Monaco avait été ainsi lié à Anderlecht, sans que cela n'aille plus loin. D'ailleurs, le club belge a depuis fait un autre choix en officialisant le Gallois Simon Davies au poste d'entraîneur, accompagné de Vincent Kompany, joueur-manager.

Quoiqu'il en soit, le meilleur buteur de l'histoire des Bleus (52 réalisations) va peser le pour et le contre avant de plonger la tête la première dans un nouveau défi. Son souhait est de s'engager avec un club qui lui laisse de la latitude et qui dispose d'une politique sportive est stable, ce qui n'était pas le cas lors son baptême en Principauté. En février dernier, lors de la remise des trophées Laureus à Monaco, son mentor Arsène Wenger le prévenait ainsi : "La façon dont il rebondira sera très importante." 

Lire et commenter