Mercato : "Aucun club italien ne peut se payer Edinson Cavani", assure son agent

Mercato : "Aucun club italien ne peut se payer Edinson Cavani", assure son agent

Football
DirectLCI
TRANSFERT - Désormais convoité par l'AC Milan, après la Juventus, Manchester United et l'Atlético Madrid, le buteur uruguayen devrait pourtant bien rester au PSG.

Si la vengeance est un plat qui se mange froid, trois ans au frigo ne suffisent pas toujours à rafraîchir un mets. Délesté en 2012 de ses deux meilleurs joueurs, Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic, l'AC Milan, alors en proie à des problèmes financiers, aimerait rendre cet été la monnaie de sa pièce au PSG version Qatar. Après avoir approché Zlatan Ibrahimovic, les Rossoneri ont en effet ciblé un autre attaquant parisien, Edinson Cavani . Mais ils vont encore devoir prendre leur mal en patience, l'agent de l'Uruguayen lui ayant opposé une sèche fin de non-recevoir.

EN SAVOIR + >> Après Zlatan, c'est Cavani qui intéresse l'AC Milan

"Il n'y a aucun club en Italie qui pourrait payer la somme nécessaire pour un joueur du calibre de Cavani, a en effet lâché Claudio Anellucci à CalcioMercato. D'ailleurs, Edinson a été très clair quant à son avenir, il est heureux à Paris et a l'intention de rester au PSG. Il n'y a rien de plus à ajouter." Difficile de lui donner tort. L'AC Milan, en passe d'être racheté par l'homme d'affaires thaïlandais Bee Taechaubol, dispose, selon son vice-président Adriano Galliani, d'une enveloppe de 150 millions d'euros pour recruter. Mais, au-delà de l'indemnité de transferts de 60 millions minimum, il s'agirait également de convaincre le joueur.

EN SAVOIR + >>  Zlatan Ibrahimovic, Edinson Cavani, Thiago Motta, fair-play financier... Le PSG au four et au moulin

"Je me sens très bien à Paris, qui m’a donné sa confiance. J’espère pouvoir lui rendre, lâchait l'intéressé la semaine dernière depuis le Chili, où il dispute la Copa America. Je donnerai tout pour ce club. Cette année s’est terminée de la plus belle des façons et ça me donne encore plus de motivation. Je suis très bien là-bas et j'espère que ça continuera comme ça." Précisons surtout que le bonhomme émarge à quelque 10 millions par an à Paris, un salaire hors de portée pour Milan. Et qu'il devrait même décrocher une petite augmentation cet été .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter