Mercato : Ben Arfa au PSG, ça se précise

Football
MERCATO – Courtisé par le FC Barcelone, Hatem Ben Arfa se verrait bien porter le maillot du Paris Saint-Germain la saison prochaine. Si le meneur de jeu de l’OGC Nice ne fait pas encore l’unanimité en interne, des discussions ont déjà eu lieu entre le joueur et Olivier Létang, le directeur sportif du PSG.

Son rêve pourrait bien devenir réalité. Enfant, Hatem Ben Arfa n’a jamais caché son attirance toute particulière pour le Paris Saint-Germain. Le natif de Clamart (Hauts-de-Seine) aime le club parisien, le Parc des Princes, et sa folle saison réalisée sous le maillot de l’OGC Nice (17 buts, 6 passes décisives) pourrait bien lui ouvrir les portes du PSG l’été prochain, selon Le Parisien . Courtisé par les plus grands d’Europe, dont le FC Barcelone, Ben Arfa aurait donné sa priorité au Paris Saint-Germain avec qui il pourrait jouer la Ligue des champions la saison prochaine, une compétition qu’il affectionne tout particulièrement.

Ben Arfa redoute un temps de jeu limité au Barça

A Paris, l’international français de 29 ans compléterait la ligne d’attaque composée de Cavani et Di Maria et se voir offrir un temps de jeu beaucoup plus important qu’au Barça par exemple, qui lui avait proposé de visiter ses installations au début du mois de mai. Une donnée primordiale aux yeux de Ben Arfa, aujourd’hui au sommet de sa forme et désireux de faire don de son talent au club parisien. Cependant, si Ben Arfa veut le PSG, la réciproque n’est pas encore totalement avérée.

EN SAVOIR + >> David Luiz et Matuidi tentent de convaincre Ben Arfa de signer au PSG

D’après Le Parisien, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais ne fait pas encore l’unanimité en interne mais il s’est déjà entretenu ces derniers jours avec Olivier Létang, le directeur sportif du PSG, preuve que la direction sportive parisienne ne reste pas insensible aux charmes de Ben Arfa. En fin de contrat en juin prochain, le réserviste de l’équipe de France pour l’Euro 2016, dont la cote de popularité n’a cessé d’augmenter ces dernières semaines, présente également un atout non négligeable : il ne coûterait pas un euro au club parisien. Cela ressemble fortement à une affaire en or.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter