Blaise Matuidi voulait partir, mais "le PSG n'a pas exaucé ce souhait"

Football

MERCATO - Au regard de l'embouteillage monstre qui se profile au milieu de terrain du PSG, Blaise Matuidi a confié ce dimanche avoir vraiment eu des envies d'ailleurs. L'international tricolore a finalement dû se résigner à rester à Paris, se préparant à une saison compliquée sur laquelle il est revenu dans Téléfoot.

Depuis la fin de l'Euro (et probablement un peu avant), Blaise Matuidi a observé le recrutement du PSG avec attention. Et pour cause, au regard de la densité du milieu de terrain parisien (renforcé par l'arrivée de Krychowiak),  l'horizon semble bouché pour l'inépuisable "Blaisou". 

J'ai souhaité partir mais le club en a décidé autrement- Blaise Matuidi dans Téléfoot ce dimanche 4 septembre 2016

 L'international français a donc commencé à regarder sérieusement ailleurs si on n'avait pas davantage besoin de ses services. "Oui, j'ai souhaité partir mais le club en a décidé autrement et il fallait l'accepter. C'est vrai que cela a été une période assez délicate parce que j'avais un souhait et que ce souhait-là n'a pas été exaucé", a expliqué le joueur dans Téléfoot ce dimanche. Sous contrat jusqu'en 2018 mais convoité ardemment par la Juventus de Turin, il n'a pas été lâché par Nasser El-Khelaïfi, le président du PSG qui, avant même la fin officielle du mercato, a inflexiblement fermé la porte au joueur qui avait rejoint le projet en 2011.   

Rabiot, Verratti, Motta, Krychowiak, Pastore... et Matuidi

A presque 30 ans, Blaise Matuidi doit se préparer à une saison compliquée durant laquelle il devra lutter pour se faire une place dans un entre-jeu où s'illustrent un Adrien Rabiot ambitieux, un Thiago Motta au statut particulier (vice-capitaine de l'équipe), un Marco Verratti regénéré et, parfois, un Pastore dont les inspirations peuvent illuminer une rencontre. 

Reste que l'inépuisable Matuidi en a vu d'autres : "Je ne suis pas malheureux au PSG, loin de là, je suis très heureux. Il y a un nouvel entraîneur et je sais qu'il a une grande confiance en moi, on a énormément discuté. Je pense qu'il a beaucoup compté dans le souhait du club." Une réflexion qui prouve, une nouvelle fois, qu'Emery a bien l'intention de faire régner une concurrence de tous les instants et sur toutes les lignes. 

Matuidi n'en a pas toutefois fini avec les négociations : son agent, le truculent Mino Raiola avait déclaré plus tôt dans la semaine qu'il allait reparler "avec le club dans les prochaines semaines", comme pour annoncer que d’autres négociations allaient démarrer. Celle d'une éventuelle augmentation salariale en guise de compensation ? Celle portant sur une prolongation, voire un départ au mercato de janvier ? La suite au prochain épisode, en espérant que d'ici là, Blaise Matuidi ne traîne pas son spleen sur le banc parisien. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter