Du Mondial avec la Belgique aux Girondins de Bordeaux : retour sur l’été mouvementé de Thierry Henry

Du Mondial avec la Belgique aux Girondins de Bordeaux : retour sur l’été mouvementé de Thierry Henry
Football

DESTIN - Depuis l'arrêt de sa carrière de footballeur en 2014, Thierry Henry a successivement occupé les postes de consultant TV et entraîneur adjoint avec la Belgique. Détenteur de son diplôme d'entraîneur depuis mars 2016, la légende d'Arsenal n'est plus qu'à un "oui" de prendre en main sa première équipe professionnelle : les Girondins de Bordeaux.

Dans quelques jours, la carrière de Thierry Henry en tant qu’entraîneur pourrait connaître un tournant important. Jusqu’ici cantonné à des rôles secondaires tels qu’entraîneur des U19 d'Arsenal ou plus récemment adjoint en charge des attaquants de l’équipe nationale de Belgique, le meilleur buteur de l’histoire des Bleus aurait trouvé un accord pour prendre la tête des Girondins de Bordeaux. 

Il arriverait en tant que coach de l’équipe première, en lieu et place de Gustavo Poyet, mis à pied après son coup de sang la semaine dernière en conférence de presse. Un défi de taille pour le champion du monde 1998, ce dernier, qui attend le "go" du futur propriétaire américain GACP mais aussi d'être assuré des moyens financiers à sa disposition, reprend une formation amputée de son meilleur joueur, Malcom (parti au FC Barcelone), et ayant perdu ses deux premiers matchs de Ligue 1 (face à Strasbourg et Toulouse). 

Lire aussi

Aston Villa et l'Egypte évoquées comme destinations

Après avoir participé à l’épopée belge lors du Mondial 2018, l’ancien Canonnier avait décidé de quitter son poste, avant d’en faire de même concernant celui de consultant TV qu’il occupait la saison dernière chez SkySports. Le but : se consacrer pleinement à sa carrière de manager.

À partir de ce moment, plusieurs noms de formations susceptibles de l’accueillir ont fleuri. D’abord annoncé aux manettes d’Aston Villa, Thierry Henry a également vu son nom associé à l’équipe nationale d’Egypte. Finalement, l’ancien footballeur de 41 ans ne prendra aucune de ces équipes en main.

Mon intention a toujours été d’être patient et je prendrai ma décision au bon moment.- Thierry Henry, le 2 août 2018 sur Facebook.

Le 2 août dernier, "Titi" a tenu à mettre les choses au clair concernant son avenir, donnant le sentiment de temporiser : "Depuis l’annonce de ma décision de quitter mon poste de consultant télé à plein-temps pour poursuivre mon ambition de devenir un manager, mon nom a été, par la suite, associé à un certain nombre de postes tant au niveau national qu’international. Contrairement à ces informations trompeuses que les gens peuvent lire en ce moment, ni moi ni mes conseillers n’ont eu des discussions avec un club ou une fédération nationale. Mon intention a toujours été d’être patient et je prendrai ma décision au bon moment."

Ce bon moment semble venu pour l’homme aux 411 buts en carrière, qui devrait devenir, après Laurent Blanc, le deuxième champion du monde 1998 à prendre les rênes du club au scapulaire. En espérant qu’il connaisse la même réussite que son prédécesseur à la tête des Girondins.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : "C'est la France qui est attaquée", dénonce Macron

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent