Mercato : ça vaut quoi Leandro Paredes, le nouveau renfort au milieu tant attendu au PSG ?

Football
PORTRAIT - Ce mardi, le PSG a officialisé la venue d'un nouveau milieu de terrain en la personne de Leandro Paredes. Acheté environ 45M€ au Zénit Saint-Petersbourg, le joueur de 24 ans va apporter son sens de la passe et sa polyvalence dans l'entrejeu.

Enfin un renfort. C'est sans doute la première pensée qu'ont eu les supporters parisiens ce mardi, en apprenant l'officialisation de l'arrivée de Leandro Paredes. Le milieu de terrain argentin arrive du Zenit Saint-Petersbourg pour un montant avoisinant les 45M€. Ce dernier a signé un contrat de quatre ans et demi avec le club de la capitale et rejoint un entrejeu très léger en terme de profondeur de banc.


Ajoutez à cela la mise à l'écart, après son refus de prolonger, d'Adrien Rabiot, et les blessures de Marco Verratti (ndlr : face à Guingamp le week-end dernier) et Neymar (ndlr : mercredi contre Strasbourg), qui renforcent encore un peu plus le sentiment d'urgence quant au recrutement d'un milieu de terrain supplémentaire. Le tout à un peu plus de deux semaines du rendez-vous le plus important de sa saison, à savoir la confrontation face à Manchester United en huitième de finale de Ligue des champions. Mais à quoi faut-il s'attendre avec l'international albiceleste ?

La sentinelle tant recherchée ?

A seulement 24 ans, le milieu de terrain sud-américain a déjà une expérience du haut-niveau non négligeable. Formé au sein du mythique Boca Juniors en tant que numéro 10, Paredes a disputé au total 29 matchs avec "Los Xeneizes", entre 2010 et 2014. En janvier de la même année, il s'envole pour Vérone, pour un prêt au Chievo. Encore tendre pour le haut-niveau, il ne dispute qu'une seule rencontre avec le club italien, avant d'en rejoindre un autre, plus huppé, six mois plus tard : l'AS Rome. 


Prêté dans un premier temps, il joue 10 matchs de Serie A et un d'Europa League dès sa première année avec la formation romaine. Des performances rares mais suffisamment intéressantes pour convaincre le club de la Louve de l'acquérir définitivement, pour 6 millions d'euros en juillet 2015. Un achat qui sera suivi aussitôt d'un nouveau prêt, à Empoli, où le joueur natif de San Justo va exploiter pleinement son potentiel, avec 33 rencontres au sein du championnat italien. Sous les ordres de Marco Giampaolo, il va s'installer en tant que "regista", sorte de sentinelle, comme un certain Thiago Motta.

Un sens de la passe hyper-développé

De retour à Rome à l'été 2016, le jeune joueur va s'installer dans la rotation de Luciano Spalletti, au milieu des De Rossi, Strootman, Nainggolan et autres Vainqueur. Bilan de cette saison : 27 rencontres de Serie A et 8 d'Europa League, avec comme faits marquants des confrontations prestigieuses contre Villarreal, Lyon, la Juventus Turin ou encore l'AC Milan. Malgré cette progression intéressante dans la capitale italienne, l'Argentin va finalement s'exiler en Russie à l'été 2017, pour signer au Zénit Saint-Petersbourg, moyennant 23M€. 


Titulaire indiscutable, Paredes dispute 61 matchs en une saison et demi, pour 10 buts et 15 passes décisives. Preuve de son importance dans le jeu de l'équipe désormais coachée par Sergey Semak, l'ancien Romain a, selon Opta, "délivré 98 dernières passes avant un tir en Premier League russe depuis son arrivée en juillet 2017, plus que tout autre joueur sur la période". Seul hic dans la carrière du Sud-américain, il n'a jamais disputé la Ligue des champions, se contentant d'une expérience en Europa League avec Rome et Saint-Petersbourg.

Adoubé par Riquelme à 18 ans

Vanté pour son jeu long, le joueur aux neuf capes en sélection argentine a, dès son plus jeune âge, été comparé à une ancienne gloire de Boca Juniors, Juan Roman Riquelme. D'ailleurs, lors de ses trois ans en pro à Boca, Paredes avait croisé le chemin de l'idole locale et commencé à prendre le pouvoir sur le jeu.


"Je ne peux pas prendre la place d’un gamin de dix-huit ans qui doit attendre que je me retire pour faire son trou. J’ai déjà réalisé tous mes rêves, maintenant, c’est son tour. Il est temps que Paredes s’affirme", avait alors déclaré Riquelme à son sujet. Espérons pour le PSG que la nouvelle recrue confirme tous les espoirs placés en lui.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter