Mercato : ce qui manque encore au PSG pour satisfaire Thomas Tuchel

FOOTBALL – Si le PSG a parfaitement débuté sa saison (quatre victoires en autant de matchs officiels), il n’est pas encore outillé à hauteur de ses gargantuesques ambitions.

Quand on est perdu, il paraît qu’il faut "suivre la flèche" pour retrouver son chemin. Pour ce qui est de cibler les manques du Paris Saint-Germain en ce début de saison, regardez les postes où les jeunes pousses du centre de formation ont eu le plus de temps de jeu. Ou, à défaut, scrutez les expérimentations tentées par le nouvel entraîneur, Thomas Tuchel. 

J'espère que le mercato n’est pas terminé pour nous.Thomas Tuchel

Contre Angers samedi (3-1), Angel Di Maria évoluait dans une inhabituelle position de latéral gauche tandis que Marquinhos, défenseur central de formation, tentait de donner le change au poste de sentinelle. Une semaine plus tôt, à Guingamp (1-3), c’est Colin Dagba (19 ans) qui a affiché toutes ses limites sur le côté, comme Antoine Bernède, même âge, en sentinelle. Même chose pour Stanley Nsoki, défenseur central de 19 ans repositionné à gauche en ouverture de la Ligue 1 face à Caen (3-0).

Certes, pour l'heure, Paris ne perd pas de temps en termes de résultats, mais son entraîneur s’impatiente, à cinq jours de la fin du mercato estival. Celui qui affirmait "on va recruter des joueurs" il y a dix jours déclare désormais qu’il "espère que le mercato n’est pas terminé pour nous"... Ce qui indique toute l’incertitude dans laquelle le laisse son club. 

Boateng plutôt qu'un latéral gauche ?

Le dossier du latéral gauche est le plus urgent : Yuri Berchiche a été vendu à Bilbao et Layvin Kurzawa continue de traîner un inquiétant mal de dos. Les mêmes noms continuent de circuler (Filipe Luis, Wendell, Juan Bernat, Ricardo Rodriguez...). Mais aucune offre concrète n’a été émise par le PSG, dont le directeur sportif tente plutôt de recruter Jerome Boateng, défenseur central, pour compenser la déception née des débuts très timides de son compatriote Thilo Kehrer.

Le dossier du milieu de terrain défensif, lui, est carrément au point mort. Selon L’Équipe de ce lundi, ce recrutement pourrait même être repoussé... à janvier 2019 ! Et pour cause : surveillé par l’UEFA comme le lait sur le feu, le PSG doit vendre avant d’envisager d’acheter, ce qui constitue tout le nœud du problème actuel. 

Poussés vers la sortie, Kevin Trapp et Julian Draxler veulent quant à eux rester. Revenu à la charge ce lundi pour Gonçalo Guedes, Valence, qui proposait 45 millions, a finalement trouvé un accord avec les Parisiens qui en attendaient 70... Reste Giovanni Lo Celso, milieu offensif à forte valeur marchande sur lequel Tuchel ne compte pas. Problème : les marchés anglais et italiens sont fermés, ce qui réduit considérablement le nombre d’acheteurs potentiels. Dit autrement : le PSG n’est pas sorti de l’auberge.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mercato estival 2018

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter