Mercato : ces joueurs mécontents qui veulent changer de club cet hiver

Mercato : ces joueurs mécontents qui veulent changer de club cet hiver

TRANSFERTS - Frustrés par leur temps de jeu ou lassés par la faiblesse de leur équipe, nombreux sont les footballeurs qui voudraient changer d'air cet hiver. Ce qui pourrait faire bouger les lignes en Ligue 1 durant la seconde partie de saison.

"Le mercato d'hiver, c'est celui des joueurs en détresse", nous avait dit l'agent Jennifer Mendelewitsch. Comprendre : le marché destiné à ceux qui, en manque de temps de jeu ou d'objectifs à leur mesure, doivent rapidement trouver une solution, pour ne pas hypothéquer toute leur saison. Cette année, ils sont assez nombreux. Passage en revue.

Mathieu Debuchy
Désormais barré par Bacary Sagna et même Christophe Jallet chez les Bleus, le latéral droit a payé cash son très faible temps de jeu à Arsenal cette saison. "On va étudier les propositions, lâchait-il à RMC la semaine dernière. J'adore l'Angleterre mais pourquoi ne pas revenir en France ? Cet été, Arsène Wenger m'a dit qu'on discuterait si je n'étais pas content en décembre. On y est. Mon but est d'enchaîner les matchs pour être présent à l'Euro, sans doute ma dernière grande compétition internationale. Jouer un match par mois, ce n'est pas suffisant pour être prêt. Il n'y a pas 36 solutions dans mon cas." Courtisé par West Bromwich Albion, le Français aimerait plutôt rebondir au PSG, avec qui il discute. Mais l'affaire se ferait uniquement en cas de départ de Gregory Van der Wiel.

Gregory van der Wiel
Le Néerlandais avait exprimé son spleen d'être devenu remplaçant dès le mois d'août. Et a mis les bouchées doubles, depuis, pour retrouver sa place ou, du moins, voir son contrat, expirant au mois de juin, prolongé par le PSG. En vain . Alors, le 28 novembre, son agent Mino Raiola, conscient que Paris ne retiendra pas son poulain, est sorti du bois pour faire monter les enchères : "Tout ce que je peux dire, c'est que Gregory ne manque pas d'offres. L'Inter le veut, mais ce n'est pas la seule équipe." La Juventus et Chelsea seraient aussi sur les rangs.

Ezequiel Lavezzi
Autre second couteau du PSG en fin de contrat en juin prochain, Ezequiel Lavezzi est promis à un départ. La question est de savoir s'il mettra les voiles dès janvier ou à la fin de la saison. Paris, qui avait dépensé 30 millions d'euros pour se l'offrir, préfèrera le vendre en hiver, histoire de toucher une indemnité de transfert. Le FC Barcelone, le FC Séville et Valence ont déjà pris contact avec son agent . Mais la Juventus s'apprête, elle, a dégainer une offre ferme.

Salvatore Sirigu
Son refus, "d'un commun accord avec le coach" (dixit son agent), de jouer le match sans enjeu de Ligue des champions contre le Shakhtar indique clairement ses envies de départ . Doublure de Kevin Trapp et ses boulettes au PSG, le gardien italien doit vite retrouver du temps de jeu pour participer à l'Euro 2016. Un point de chute l'attendrait à l'AS Rome, où Wojciech Szczesny serait sur le départ, ou à l'AC Milan. Voire dans le bas de tableau anglais, à Newcastle et Aston Villa.

Claudio Beauvue
Le divorce a été consommé le 1er décembre, au soir d'un pénible 0-0 de l'OL à Nantes. "Il y a des problèmes d'attitude. Quand un joueur sort du terrain sans saluer son entraîneur, ce n’est pas acceptable dans la maison OL. C'est un casus belli", avait tonné le président lyonnais Jean-Michel Aulas après le match. Dans son viseur : Claudio Beauvue qui, au comble de la frustration, avait effectivement mis un vent magistral à Hubert Fournier au moment de son remplacement. Et devrait donc être poussé vers la sortie dès cet hiver, quelques mois seulement après son arrivée à Lyon. L'OM, qui l'avait raté de peu cet été, l'accueillerait sans doute volontiers.

Joao Moutinho
Sans changer de ville, le Portugais a changé de monde. En effet, lui qui avait débarqué à l'AS Monaco avec James Rodriguez et Radamel Falcao a vu son club baisser violemment de standing d'année en année. Au point qu'on se demande ce qu'il fait encore dans cette légion hétéroclite, ressemblant vaguement à une équipe. Lui aussi, d'ailleurs, s'interroge sérieusement... La Juventus, décidément très active, ne l'ignore pas et prépare une offre à 25 millions d'euros pour le recruter cet hiver.

Juan Fernando Quintero
Voilà à peine deux semaines que Philippe Montanier, le coach du Stade rennais, s'est décidé à titulariser son petit Colombien, pourtant présenté comme un futur crack au moment de l'officialisation de son prêt par le FC Porto cet été. Trop tard ? En tout cas, le joueur n'est plus très sûr de vouloir rester en Bretagne et l'a fait savoir la semaine dernière : "Je ne sais pas si je vais finir la saison ici. À l'heure actuelle, je ne peux pas le dire." C'est que la Real Sociedad insiste beaucoup pour l'accueillir dès janvier...

Wissam Ben Yedder
L'attaquant désespère de quitter Toulouse depuis bientôt deux ans. Hasard ou coïncidence : lui qui boudait et ne mettait plus un pied devant l'autre a retrouvé de sa superbe (deux buts et une passe décisive en trois matchs) en décembre. Parce que le mercato d'hiver approche ? Il est permis de le penser. En tout cas, l'OM est déjà revenu à la charge pour se l'offrir et l'OL reste à l'affût. Mais Olivier Sadran, le patron du TFC, a déjà prévenu : "Nos joueurs sont embarqués dans l’aventure jusqu'au bout. Ils se trompent s’ils s’imaginent partir en catimini." Ça sent déjà bon le psychodrame.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : la France appelle Israël à "garantir l'accès rapide et sans entrave de l'aide"

Espagne : arrivée record de 8000 migrants en une journée à Ceuta, 4000 renvoyés au Maroc

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle forte baisse du nombre de patients hospitalisés en réanimation

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros passent à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.