Mercato : c’est officiel, Antonio Conte devra construire le nouveau Chelsea

Football
TRANSFERT – C’était dans l’air depuis un moment. Voilà la nouvelle officialisée ce lundi : l’Italien Antonio Conte rejoindra Chelsea à l’issue de l’Euro 2016 et succèdera à Guus Hiddink sur le banc des Blues. Pour bâtir une nouvelle dynastie. Une mission à sa mesure.

"Je suis content que l’annonce ait lieu maintenant car tout est clair et nous mettons fin aux spéculations. Je continuerai à me concentrer sur mon travail avec la sélection italienne et mes prochains mots concernant Chelsea interviendront après l’Euro." Par cette déclaration pour le site officiel des Blues, Antonio Conte a officialisé, ce lundi, ce que tout le monde savait depuis un moment : il succèdera à Guus Hiddink sur le banc du club londonien la saison prochaine.

Il perpétue ainsi la tradition des entraîneurs italiens chez les Blues, après Gianluca Vialli, Claudio Ranieri, Carlo Ancelotti et Roberto Di Matteo, vainqueur de l’unique Ligue des champions du club, en 2012. Pour le grand public, Antonio Conte se résume à son palmarès de coach, à savoir trois titres de champion d’Italie de rang (de 2011 à 2014) en trois ans passés à la tête de la Juventus, avant de filer prendre les rênes de la Squadra Azzurza.

EN SAVOIR + >>  Mercato : un accord trouvé entre Chelsea et Antonio Conte

Ce que les gens savent moins, c’est qu’avant l'arrivée du bonhomme à Turin, la Vieille Dame se morfondait dans le ventre mou depuis quatre ans qu’elle était remontée en Serie A après le scandale du Calciopoli. En clair : il a réussi ce que de nombreux entraîneurs de renom avaient échoué à faire, en replaçant  dès sa première saison son club de cœur (il en avait été le capitaine pendant dix ans) au sommet du Calcio. Le tout en révolutionnant les standards tactiques locaux, avec un 3-5-2 modernisé qui a fait école.

Depuis, il tente de faire de même avec l’équipe d’Italie, avec l’Euro en ligne de mire, mais il semble ne pas s’épanouir en passant le plus clair de son temps à regarder des matchs de clubs sans animer de séances d’entraînement. "Je suis impatient de rencontrer tout le monde au sein du club et de relever le challenge quotidien d'entraîner en Premier League", a-t-il ainsi souligné ce lundi. Il faut dire que le défi qui l'attend à Chelsea est de taille, ce qui n’est pas pour lui déplaire : il s’agit de bâtir une nouvelle dynastie quasi ex nihilo, dans un club qui ne s’est pas encore remis des départs des Didier Drogba, des Petr Cech et des Franck Lampard. Avec, en face, des adversaires tels que Pep Guardiola à City, Jurgen Klopp à Liverpool, voire José Mourinho à United. On en salive d’avance.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter