Mercato : Clinton Njie, Bafetimbi Gomis, Jérémy Ménez... Comment l’OM espère renforcer son attaque

Football

TRANSEFRTS – Après avoir vu l’essentiel de son effectif plier bagage ces dernières semaines, l’OM s’attelle désormais à se renforcer. Le secteur offensif a été élevé au rang de priorité. Plusieurs pistes sont explorées. Quelques-unes seraient même proches d’aboutir.

Vincent Labrune n’est plus, depuis mercredi soir, le président de l’Olympique de Marseille. Quelques minutes après l’officialisation de la nomination de son successeur, un certain Giovanni Ciccolunghi, l’équipe affrontait l’Ajax d’Amsterdam en match amical (2-2), et chacun pouvait encore constater les dégâts laissés par la vague de départs pour rééquilibrer les comptes (Mandanda, Batshuayi, Nkoulou, Mendy, Ocampos, Barrada, Romao, Nkoudou, Dja Djédjé, en attendant Lassana Diarra)… C’est en attaque que le champ de ruines était le plus flagrant : Antoine Rabillard (20 ans), seul n°9 de l’affectif, a fini par laisser sa place en pointe… à l’ailier Romain Alessandrini. C’est dans ce secteur que le club phocéen doit recruter le plus urgemment, à trois semaines de la reprise de la Ligue 1.

À la pêche aux gros poissons pendant le mois d'août ?

Et Vincent Labrune, au moins, n’est pas parti les mains vides. En squattant l’appartement londonien de Clinton Njie jusqu’à 3h du matin dans la nuit de lundi à mardi, l’ex-président est finalement parvenu à convaincre l’attaquant, pourtant initialement réticent, de quitter Tottenham. En effet, selon l’édition de ce jeudi du quotidien L’Équipe, l’ancien Lyonnais (22 est attendu à Marseille aujourd’hui même. Les deux clubs, en tout cas, se sont déjà mis d’accord sur le principe d’un prêt avec une option d’achat de 7 millions d’euros (qui s’appliquera si l’OM se maintient). Autre joueur qui devrait être très prochainement prêté : Aaron Leya Iseka (18 ans), l’un des espoirs les plus prometteurs d’Anderlecht, et qui n’est autre que le jeune frère de Michy Batshuayi. Preuve que son club croit en lui : son contrat a récemment été verrouillé et aucune option d’achat n’est prévue.

EN SAVOIR + >>  Mercato : Vincent Labrune squatte chez Clinton Njie jusqu’à 3h du matin pour le convaincre de signer à l’OM

À un peu plus long terme, c’est-à-dire d’ici à la fin du mercato estival, l’OM vise deux gros poissons : Bafetimbi Gomis et Jérémy Ménez. Le premier est d’accord pour venir, mais Swansea espère un transfert sec plutôt qu’un prêt, et temporise en attendant qu’un club chinois daigne régler la note (3 millions d’euros d’indemnités pour le club et 8 millions d’euros annuels pour le joueur). Dans le cas contraire, alors l’attaquant international pourra débarquer, à condition que l’OM puisse prendre en charge plus de 30% de ses émoluments (5 millions par an). Concernant Jérémy Ménez, la problématique est tout autre. C’est son agent, Jean-Pierre Bernès, qui l’a directement proposé au club phocéen. Pour l’heure, dans ce dossier, les dirigeants marseillais en sont encore au stade de la réflexion. Mais, clairement, son profil a de quoi les intéresser, surtout à un an de la fin de son contrat avec l’AC Milan. 

À LIRE AUSSI >>  Mercato : Jérémy Ménez décline une offre… de Guingamp

Lire et commenter