Mercato d’été 2017 : ces joueurs qui font saliver la Ligue 1 (et qui pourraient bien arriver en France)

Football
TRANSFERTS – Le marché estival a toujours fonctionné comme une usine à fantasmes. L’édition 2017 n’échappe pas à la règle. Et c’est toute la Ligue 1 qui se prend (encore) à rêver cet été.

Ils sont forts, ils sont beaux, ils sentent bon le sable chaud. À priori, ils sont même trop beaux pour être vrais à l’échelle de la Ligue 1, c’est-à-dire hors de portée. Et pourtant, ces joueurs sont tout de même ciblés par nos clubs. Parce que des raisons d’y croire existent dans chacun des dix dossiers ci-dessous. Et aussi parce que le Championnat de France a fini par séduire, ces dernières années, nombre d’internationaux de talent (Zlatan Ibrahimovic, Radamel Falcao, Angel Di Maria…), créant une sorte de cercle vertueux. Passage en revue de ces joueurs qui, cet été, font fantasmer bien des clubs de l’Hexagone. Et bien des supporters.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid)

La rumeur s’est répandue comme une trainée de poudre dès la mi-juin : le Ballon d’or 2016, échaudé par les suspicions de fraude fiscale qui pèsent sur lui en Espagne, aurait décidé de quitter le Real Madrid. Dans les projections aussitôt faites, deux destinations potentielles se sont immédiatement dégagées : Manchester United, son ancienne équipe, et le PSG, qui lui fait les yeux doux depuis plus d’un an. L’été dernier, déjà, un tel transfert était à l’ordre du jour. Mais cette année, Paris n’a plus les mains liées financièrement par l’UEFA, et peut s’aligner financièrement sur les exigences de la star. Laquelle n’a jamais caché son attirance pour la capitale française et sa large communauté lusophone. Pour l’instant, Ronaldo affirme avoir "besoin de quelques jours de réflexion" concernant son avenir. Ensuite, ce sera à lui, et à lui seul, que la décision appartiendra. 

Pepe (Real Madrid)

Plus crédible, voire plus probable, l’hypothèse d’une venue à Paris du défenseur central en chef de la sélection portugaise pourrait avoir une influence dans le dossier Ronaldo. En effet, les deux hommes sont très proches et l’idée d’un départ commun aurait de quoi séduire l’attaquant star. En attendant, il apparaît que ce transfert-là est imminent : selon le quotidien madrilène AS, un accord financier a déjà été trouvé entre Pepe et le PSG, sur la base d’un salaire de 5 millions d’euros annuels. S’il n’est plus tout jeune (34 ans), le colosse a encore de beaux restes. Les attaquants de L1 peuvent trembler.

Carlos Bacca (AC Milan)

Les nouveaux propriétaires de l’OM l’ont annoncé : un grand attaquant débarquera cet été sur la Canebière. Et les Marseillais n’ont d’yeux que pour lui. On ne parle pas là d’un Ballon d’or en puissance (faute de moyens), mais tout de même d’un finisseur de classe internationale, auteur de 49 buts en deux saisons à Séville avant de rallier Milan, en 2015, contre 30 millions d’euros. En Italie, son rendement n’a pas baissé (34 buts en 70 matchs). Sa valeur marchande non plus. Ce qui a changé, c’est que les dirigeants milanais vont recruter un, voire deux attaquants cet été. Et le Colombien n’envisage pas de devenir remplaçant. Charge, donc, au club phocéen de convaincre le joueur et son club. La mission n’est pas impossible.

Olivier Giroud (Arsenal)

Souvent raillé par les supporters des Bleus, l’attaquant de pointe n’en reste pas moins un titulaire indiscutable aux yeux de Didier Deschamps. Et quand il s’agit d’éventuellement l’accueillir dans son club, plus personne ne rigole. Deux pensionnaires de Ligue 1, et non des moindres, songent très sérieusement à le recruter, alors qu’Arsène Wenger, son coach chez les Gunners, ne compte désormais plus sur lui. L’OM, en premier lieu, pour en faire le successeur de Bafétimbi Gomis (parti en Turquie), et l’OL, pour palier le départ à venir d’Alexandre Lacazette. Comme sur le terrain, le match s’annonce particulièrement acharné.

Adil Rami (Séville FC)

Depuis des années, tous les clubs de Ligue 1 qui cherchent un défenseur central sont censés recruter l’ancien défenseur lillois, dont la carrière l’a ensuite mené en Italie et en Espagne, avec un succès certain. Mais cette fois, tout porte à croire que c’est vrai. Selon L’Équipe, Adil Rami est en effet très intéressé par le projet marseillais. Et l’envie d’y retrouver Rudi Garcia, son ancien entraîneur à Lille, le séduit plus que n’importe quelle autre destination s’offrant à lui (Besiktas, Everton). Un contrat de trois ans est à l’étude à Marseille et Séville n’attend plus qu’un chèque de 6 millions d’euros. Déjà, les mauvaises langues persiflent et disent que l’OM va enfin recruter une star, en la personne... de Pamela Anderson (le joueur et la star ont récemment été vus ensemble).

Gareth Bale (Real Madrid)

Longtemps, le Gallois, recruté pour 101 millions d’euros en 2013, est resté considéré comme intransférable par le Real Madrid. Mais, à force d’enchaîner les blessures et les saisons moyennes, le joueur a perdu ce statut. Et il se murmure avec insistance du côté de la capitale espagnole que son départ serait dans les tuyaux pour libérer un poste de titulaire en attaque à Kylian Mbappé. Le PSG est sur le coup et prêt à déployer les grands moyens pour le récupérer. Mais il faudra faire face à la concurrence de Manchester United, prêt à lâcher plus de 100 millions d’euros…

Gianluigi Donnarumma (AC Milan)

Il a le même prénom que son aîné, Buffon, et le même début de carrière incroyablement précoce (il est titulaire dans les buts du Milan depuis ses 16 ans). Aujourd’hui âgé de 18 ans, il rêve, bien poussé par son agent, Mino Raiola (celui de Paul Pogba ou Blaise Matuidi), de quitter la Lombardie pour rallier un club engagé en Ligue des champions. Ses velléités de départ, révélées au grand jour, lui valent la colère de ses dirigeants et des tifosi milanais. Ce qui porte à croire que, même si son club prétend vouloir le retenir, un point de non retour a été atteint. Dans un marché des gardiens sinistré, les acheteurs potentiels ne manquent pas. Le PSG, qui cherche un portier, tient la corde, mais il faudra débourser au moins 40 millions d’euros pour ce prodige.

Sergio Agüero (Manchester City)

L’un des meilleurs amis de Lionel Messi, lui aussi un attaquant de poche vif comme l’éclair à la technique magnifiquement instinctive, aurait des envie d’ailleurs, après six ans de bons et loyaux services à Manchester City. Fatigué par l’omnipotence de son entraîneur, Pep Guardiola, l’Argentin cherche encore un point de chute. Le nouveau directeur sportif du PSG, Antero Henrique, en fait une cible prioritaire. Âgé de 29 ans (donc trop vieux pour être revendu à bon prix plus tard), l’ex-gendre de Diego Maradona est abordable pour le PSG (60 millions d’euros) et fournirait à Edinson Cavani un complément de choix aux avant-postes. Reste à savoir si l’intéressé lui-même est intéressé.

Alexis Sanchez (Arsenal)

La superstar chilienne se sent désormais à l’étroit à Arsenal. Les Coupes d’Angleterre ne suffisent plus à combler ses désirs de Ligue des champions. Âgé de 28 ans, l’attaquant veut absolument changer d’air et son entraîneur, Arsène Wenger, semble s’être déjà fait une raison. Plusieurs pistes existent : Manchester City, où le joueur retrouverait Pep Guardiola, et le Bayern Munich, où son grand pote Arturo Vidal fait sa publicité. Mais le PSG suit aussi ce dossier, depuis plus longtemps encore, et a déjà commencé à négocier avec l’entourage du joueur. Il en coûtera la bagatelle de 60 millions d’euros d’indemnités de transfert, plus un salaire de 320.000 euros par semaine.

Eliaquim Mangala (Manchester City)

On l’avait vu se faire enrhumer par un attaquant des moins de 19 ans de l’Aviron Bayonnais, quand la préparation de l’équipe de France à l’Euro 2016 avait fait escale à Biarritz. Et on s’était dit que, vraiment, le défenseur le plus cher de l’histoire ne faisait pas son prix (54 millions d’euros)… Alors en disgrâce du côté de Manchester City, l’international français s’est, depuis, refait une santé à l’occasion d’un prêt à Valence. Au point que sa cote est soudainement remontée en flèche. L’AC Milan lui a déjà signifié son intérêt, mais Lyon était aussi sur le coup... Coût estimé du transfert : 20 millions d’euros.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2018

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter