Mercato : Frenkie de Jong aurait choisi le PSG, que vaut le milieu de l'Ajax convoité par le Barça et City ?

Football
DirectLCI
PRÉSENTATION - Révélé sous les couleurs de l'Ajax Amsterdam, Frenkie de Jong serait tout proche de s'engager avec le PSG. Une délégation parisienne, à la recherche d'une sentinelle, s'est rendue aux Pays-Bas jeudi pour discuter du milieu international néerlandais. Le montant du transfert est évalué à 75 millions d'euros.

Le PSG a-t-il enfin trouvé sa future sentinelle tant attendue ? En quête active d'un milieu de terrain capable d'évoluer devant la défense, poste sans tête depuis le départ en retraite de Thiago Motta l'été dernier, le club de la capitale a essuyé plusieurs échecs consécutifs dans les dossiers N'Golo Kanté et Julian Weigl. Vendredi 7 décembre, le très sérieux quotidien néerlandais De Telegraaf annonce que Frenkie de Jong, le milieu de l'Ajax Amsterdam, aurait choisi de signer en faveur du PSG l'été prochain. La direction parisienne serait d'ailleurs prête à poser sur la table les 75 millions d'euros réclamés pour recruter le Oranje


De Telegraaf a révélé, photos à l'appui, qu'une délégation, composée d'Antero Henrique, le directeur sportif, du PSG et de Maxwell, le coordinateur sportif du club, s'était rendue à Amsterdam jeudi pour discuter avec les dirigeants néerlandais. Marc Overmars, leur homologue de l'Ajax, a confirmé la rencontre ayant eu lieu en milieu de semaine. 

Mais, pour l'heure, aucun accord n'a été trouvé avec le club de la capitale, toujours sous le menace du fair-play financier. Toutefois, si les négociations engagées entre les deux formations venaient à aboutir, le milieu batave deviendrait le joueur le plus cher d'Eredivisie devant Davinson Sanchez, transféré pour 40 millions d'euros de l'Ajax à Tottenham.

Le nouvel Hollandais volant

Formé à Willem II avant d'achever son apprentissage chez les jeunes de l'Ajax d'Amsterdam en 2015, le Batave de 21 ans a connu une progression soudaine. L'enfant d'Arkel fait ses premiers pas en équipe première lors de la saison 2016-2017. Il atteint même la finale de la compétition, perdue 2-0 face à Manchester United. Dès lors, tout va très vite pour lui. Il devient un cadre de la formation coachée par Erik Ten Hag... et tape dans l'œil de Ronald Koeman. 


Le 6 septembre 2018, le sélectionneur des Pays-Bas lui offre sa première convocation en équipe nationale, convaincu par les performances et la régularité du jeune milieu (59 matches, 4 buts). Un talent enfin reconnu. Ses prestations lors de la double confrontation face aux Bleus, en septembre (1-2) et en novembre (2-0) permettent à De Jong de s'installer dans l'entrejeu et de participer au renouveau des Oranje après l'Euro 2016 et le Mondial 2018. 

Une polyvalence avant tout

En mesure de dépanner, si besoin, comme relayeur ou défenseur, Frenkie de Jong s'épanouit avant tout dans un rôle de sentinelle, positionné juste devant la défense. Peu étonnant donc de voir le PSG, à la recherche d'un joueur doté de son profil depuis deux saison, s'intéresser à lui. Le Néerlandais, droitier, dicte le tempo, oriente et distribue le jeu de son équipe avec une alternance de jeu long et court. Sa qualité de transmissions au-dessus du lot lui permet de casser les lignes adverses. Bon dribbleur dans les petits espaces, il est aussi doté d'une science du placement, le rendant efficace à la récupération. Sa potentielle future association avec Marco Verratti dans l'entrejeu de la formation parisienne pourrait détonner. 

La comparaison avec l'idole Cruyff

Dans son pays, De Jong est comparé plus ou moins justement à Johann Cruyff. "Je me sens honoré", a indiqué le Néerlandais, vendredi 7 décembre, dans une interview au quotidien britannique The Guardian. Il a expliqué "regarder des vidéos" de l'icône de l'Ajax Amsterdam et du Barça, avec qui il entretient "des similitudes mais pas les mêmes qualités". "Je ne pense pas que vous puissiez nous comparer. Il est tellement meilleur que moi. Il avait tellement de qualité. Je n'atteindrai jamais ce niveau." Humble et déjà mature pour son jeune âge, il sait qu'il n'a encore rien accompli, contrairement à son aîné, triple vainqueur avec l'Ajax Amsterdam de la Coupe d'Europe des Clubs Champions, l'ancêtre de l'actuelle Ligue des champions.

Les grands d'Europe se l'arrachent

Diamant brut, le Batave de 21 ans est logiquement convoité par d'autres cadors européens. Le FC Barcelone et Manchester City le suivent avec une très grande attention. Si le milieu de l'Ajax aurait donné son accord au PSG, publiquement il est un peu plus flou lorsqu'il doit évoquer sa future destination. "C'est difficile de dire ce qui va se passer", a-t-il expliqué au Guardian. "Je veux bien finir cette saison avec l'Ajax. Après, nous verrons. Peut-être que je ferai une autre saison ici, peut-être que je partirai, mais je ne suis pas sûr. Les rumeurs ? Je n'y prête pas attention. J’entends les histoires, mais je veux juste bien finir cette saison." 

Une venue poussée par Kylian Mbappé

Le nom de Frenkie de Jong aurait été soufflé par Kylian Mbappé. Le lauréat du trophée Kopa, 4e du Ballon d'Or, aurait réclamé la venue du prometteur milieu. Mardi 4 décembre, le Parisien a vanté les qualités de ce talent pur dans un entretien au magazine France Football. "Un joueur m'a pas mal impressionné lors de nos deux confrontations face aux Pays-Bas, Frenkie de Jong", a-t-il confié. "Sa vision du jeu et sa qualité de passe qui casse les lignes le rendent très précieux, surtout qu'il récupère aussi pas mal de ballons. Franchement, il est le bienvenu à Paris ! Je lui ai d'ailleurs glissé un mot, car il nous ferait un bien énorme. Après, il fera son choix." Les mots du prodige français semblent avoir fait mouche auprès du clan De Jong.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter