Mercato d'hiver 2019 : pourquoi le marché des transferts peut s'embraser en janvier

Football

Toute L'info sur

Le mercato hivernal 2019

RÉVOLUTION - Le mercato d'hiver a ouvert ses portes depuis le 1er janvier. Réputée pour être plutôt calme, la fenêtre des transferts hivernale pourrait fortement s'animer cette année en raison de la nouvelle réglementation décrétée en mars dernier par l'UEFA. Ainsi, des noms ronflants pourraient être amenés à changer d'air plus facilement.

Traditionnellement, le mercato d'hiver a toujours généré moins de mouvements que l'été. D'ordinaire, cette fenêtre des transferts sert d'ajustement et de rééquilibrage aux équipes, qui s'attachent des footballeurs de "seconde zone". Mais l'hiver 2017-2018 est passé par là et a tout chamboulé. Plusieurs joueurs majeurs ont changé d'air, soit pour se relancer, soit pour rejoindre une écurie plus huppée. À titre d'exemple, Philippe Coutinho a quitté Liverpool pour le Barça, Virgil van Dijk est passé de Southampton à Liverpool, Alexis Sanchez a fait le trajet d'Arsenal à MU ou Pierre-Emerick Aubameyang a renforcé Arsenal en provenance de Dortmund.

A priori, cette course à l'armement en plein cœur de l'hiver, que l'on pensait éphémère, pourrait reprendre de plus belle au mois de janvier. Et même franchir un cap. En effet, l'UEFA, l'instance qui régit le football en Europe, a décidé de réviser son règlement en Ligue des champions et en Ligue Europa. Jusqu'à l'hiver 2018 inclus, un joueur qui disputait une compétition européenne avec un club ne pouvait plus y participer s'il venait à changer d'équipe en cours de saison. Une mésaventure qu'a vécue Philippe Coutinho, privé de la phase à élimination de Ligue des champions avec le Barça après avoir joué en poules avec les Reds.

La règle qui va changer le mercato d'hiver

Après avoir mené de longues concertations, l'UEFA a annoncé en mars dernier la levée de cette règle loin de faire consensus. À partir de cette saison, et jusqu'en 2021, les équipes engagées dans l'une des deux compétitions vont avoir la possibilité d'inscrire jusqu'à trois nouveaux joueurs, sans aucune restriction, à partir de la phase à élimination directe. "Cette règle est en droite ligne avec le règlement en cours dans les championnats nationaux, lesquels n'imposent aucune restriction sur la qualification de joueurs enregistrés auprès d'un nouveau club lors du marché des transferts hivernal", expliquait l'instance dirigeante du foot européen.

"L'UEFA s'est rendue compte qu'il y avait beaucoup de transferts qui bloquaient parce que les clubs voulaient recruter pour les phases à élimination directe de la Coupe d'Europe. Ils ne les concrétisaient pas, parce que les joueurs n'étaient pas qualifiés. C'était stupide", assure à LCI, Yvan Le Mée, agent de footballeurs depuis quinze ans. "Ce sont les clubs qui ont demandé ça pour qu'un joueur, recruté au mois de janvier, puisse participer aux compétitions importantes. C'est tellement idiot de prendre quelqu'un et de ne pas le faire jouer quand on en a besoin. À un moment, on se dit à quoi bon ? Les instances européennes ont eu l'intelligence d'accorder ça." 

Lire aussi

Plus simplement, un joueur ayant participé à la phase de poule de la Ligue des champions avec un club pourra désormais jouer les huitièmes de finale avec une autre équipe. Dès lors, les formations souhaitant se renforcer en vue de la phase à élimination directe de la C1 ou de la C3 pourraient être disposées à dépenser beaucoup plus pendant l'hiver. Un sacré casse-tête pour les équipes, éliminées ou non participantes, qui seront d'autant plus vulnérables. Faute de trêve de ce côté-là, elles seront obligées de trouver les mots justes pour garder leurs meilleurs éléments qui, avec l'instauration de cette règle, ne manqueront pas d'être sollicités dès janvier.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter