Mercato : Emery au PSG, la piste prend de l'épaisseur

Football
PARIS – A l’heure où le départ de Laurent Blanc se précise au fil du temps, le Paris Saint-Germain pourrait prochainement boucler la venue de l’entraîneur espagnol Unai Emery. Le coach du FC Séville se serait même rendu à Paris ces derniers jours afin de rencontrer les dirigeants parisiens et d’écouter leur proposition.

Le doute n’est plus vraiment permis. Largement critiqué par son président dans un entretien accordé au Parisien la semaine passée, sans être explicitement nommé par Nasser Al-Khelaïfi, l’entraîneur du Paris Saint-Germain Laurent Blanc devrait très prochainement faire ses bagages et encaisser un joli chèque en guise de cadeau d’adieu (entre 10 et 20 millions d’euros selon différentes sources). Et si le patron du PSG avait fait de Diego Simeone sa priorité dans sa quête d’un remplaçant à Laurent Blanc, la complexité du dossier et le veto posé par l’Atlético de Madrid au sujet d’un départ de "El Cholo" ont fait comprendre à la direction parisienne qu’il fallait activer le plan B, à savoir Unai Emery.

L'attentisme de l'AC Milan pourrait profiter au PSG

Après trois saisons passées sur le banc du FC Séville couronnées par trois victoires en Europa League (2014, 2015, 2016), le technicien espagnol, sous contrat jusqu’en 2017 avec le club andalou, ne serait vraiment pas opposé à un départ cet été, qui plus est dans un club de la dimension du PSG. Conscient que l’opportunité de rejoindre un tel projet ne se présenterait peut-être pas deux fois, Emery a même pris soin de se déplacer à Paris afin de rencontrer les dirigeants parisiens et d’écouter leur proposition selon le journal espagnol El Confidencial . Un acte loin d’être anodin et preuve du fort intérêt porté par Emery au PSG.

A LIRE AUSSI >> Mercato : Simeone ne viendra pas au PSG, sous-entend son président

Egalement pisté par l’AC Milan, l’Espagnol de 44 ans serait davantage enclin à poursuivre sa carrière d’entraîneur du côté de la France, d’autant que les négociations autour du rachat du club italien piétinent et cet attentisme autour de l’identité du futur propriétaire pourrait ainsi faire les affaires du Paris Saint-Germain, largement disposé à payer sa clause libératoire estimée à deux millions d’euros. Très bien informé sur le mercato, le journaliste italien Gianluca Di Marzio évoque même un possible dénouement dans les prochains jours.

EN SAVOIR + >> Al-Khelaïfi tacle Blanc et fait du pied à Diego Simeone

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter