Mercato : et si le PSG avait tout intérêt à vendre Neymar ?

Football

Toute L'info sur

Neymar la superstar du PSG

AVENTUREUX - Bien décidé à quitter à Paris cet été, Neymar est pour l'heure toujours un joueur du PSG. Le club parisien, désireux d'asseoir son autorité, n'est pas fermé à l'idée de le vendre, à condition que le club acheteur réponde à ses attentes. Mais, bien qu'en position de force, il pourrait avoir tort de retenir le Brésilien contre son gré.

Neymar est au placard. Actuellement en Asie, où il participe à la tournée estivale du PSG, le Brésilien brille par sa discrétion. Le numéro 10 parisien n'a pas disputé la moindre minute en amical et n'est apparu qu'à deux séances ouvertes au public chinois. Jugé trop juste pour jouer avant la reprise officielle de la saison, l'Auriverde poursuit sa préparation et soigne au mieux son entorse, qui l'a privé de Copa America cet été. Mais cette furtivité, qui n'est pas le seul fait de sa blessure, se propage. Bien qu'il se soit affiché à quelques-uns des événements promotionnels de son club, par obligation contractuelle, "Ney" n'a été mis en avant que sporadiquement. Et il n'y a pas besoin d'être devin pour comprendre les raisons de cet effacement. 


Deux ans après son arrivée au PSG contre 222 millions d'euros, le Paulista s'est mis en tête, à la fin du printemps, de quitter les champions de France. Il n'est "pas heureux à Paris", selon le super-agent israélien Pini Zahavi, proche du clan Neymar et grand artisan de sa venue dans la capitale à l'été 2017. Pour retrouver le goût de vivre, le Brésilien rêve de revenir au Barça et, selon un SMS qu'on lui prête, "de rentrer chez (lui), là d'où (il n'aurait) jamais dû partir." Une envie "claire" déjà officialisée début juillet par Leonardo, le directeur sportif parisien. "Neymar peut quitter le PSG", avait indiqué le dirigeant dans une interview. "S'il y a une offre qui convient à tout le monde", comprenez donc si toutes les conditions sont réunies. Mais voilà, à deux jours du Trophée des champions face à Rennes, premier match officiel, le feuilleton s'éternise. 

Pendant ce temps-là, tout a été dit et écrit sur le dossier Neymar. On a fait état d'un échange (Coutinho + Dembélé + 40 millions d'euros), d'une baisse substantielle du prix (180 à 200 millions au lieu des 300 millions réclamés au départ) et, enfin, un prêt surréaliste avec option d'achat obligatoire à régler en 2020, une formule utilisée par le PSG pour enrôler Mbappé. À jour, rien n'est acté. Le clan "Ney" reste ferme et affirme dans L'Équipe du jeudi 1er août qu'il ne sera plus un joueur parisien à la fin de l'été. Le Barça joue la montre tandis que le PSG, inébranlable, car bien décidé à récupérer au moins sa mise de départ, ne compte pas se laisser mener par le bout du nez. D'ailleurs, à Paris, on pense que Neymar va rester.

La saison du PSG plombée par Neymar ?

Pourtant, le club parisien pourrait avoir tout intérêt à se débarrasser au plus vite, et au meilleur prix, de l'Auriverde. Alors qu'il a manifesté à plusieurs reprises de manière ouverte ou non ses envies de départ, le retenir pourrait être à double tranchant pour le PSG. En effet, il est toujours compliqué de garder un joueur contre son gré, encore plus lorsque le joueur en question s'appelle Neymar. "Quand un joueur a vraiment envie de partir, le club doit le laisser partir", a ainsi souligné Marco Verratti dans un entretien à RMC Sport. "Selon les conditions fixées par le club, bien sûr. Mais il ne faut pas retenir un joueur qui veut partir."


Certes, l'apport dans le jeu d'un talent comme "Ney" est indéniable. Peu sont en mesure de réaliser ce dont il est capable. Pour autant, le club parisien prend un risque en le conservant contre sa volonté. Depuis son arrivée à l'été 2017, il s'est octroyé tous les pouvoirs. Il a été mis sur un piédestal face à une institution affaiblie, prête à tout lui concéder. Avec le retour aux affaires de Leonardo, tout cet "équilibre" est bouleversé. Le communiqué lapidaire du PSG déplorant l'absence de son numéro 10 à l'entraînement témoigne de l'ouverture d'une nouvelle ère au sein du club de la capitale. Les cartes ont été rebattues. À Paris, l'institution est désormais au-dessus de tout, y compris de Neymar. En interne, la crainte que l'attitude et l'ego du Brésilien, s'il reste, plombent l'équipe, est réelle. Et qu'en sera-t-il de l'accueil que lui réserveront les supporters parisiens, agacés par "Ney" et en partie favorables à son départ ?

Mais, même si le PSG réussit son coup - et assoit son autorité en se montant intransigeant avec le joueur et le Barça -, une autre problématique se pose. En faisant rester l'ancien Barcelonais une saison de plus, le club de la capitale sait qu'il va aussi devoir composer avec les rumeurs tout au long de la saison. Ce qui est présenté comme la saison du renouveau, après les atermoiements des dernières années, pourrait être plombée par le dossier Neymar. Déjà omniprésentes lorsqu'il affirmait qu'il voulait rester au PSG, les informations concernant l'avenir du Brésilien redoubleraient d'intensité. À chaque nouvelle rumeur, à chaque point presse, avant et après chaque match, la question de l'avenir à court terme de Neymar sera remise sur la table. Ce n'est plus un feuilleton auquel on assisterait, mais à une vraie telenovela. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter