Mercato express : Eysseric chez les Verts, Otamendi quasiment Citizen et De Bruyne en victime

Football

TRANSFERTS - En cette période de mercato estival, du 9 juin au 31 août, “metronews” vous propose un point quotidien à lire sur l'oreiller. Ce mardi, l'AS Saint-Etienne a obtenu le prêt du Niçois Eysseric, Manchester City a quasiment validé l'arrivée d'Otamendi alors que l'entourage de De Bruyne affirme qu'il a été piégé par la télévision allemande...

 Le transfert malin
Un nouveau Niçois dans le Forez. Après avoir recruté l'attaquant Neal Maupay chez les Aiglons, l'AS Saint-Etienne a obtenu ce mardi le prêt du milieu de terrain Valentin Eysseric. Le jeune créateur de 23 ans sort d'une saison honorable avec l'OGCN (36 matches, 4 passes, 2 buts) et sera un renfort de choix pour l'ASSE puisqu'il peut évoluer à tous les postes de l'entrejeu ainsi que sur les ailes. A noter qu'Eysseric est prêté avec une option d'achat.

 La piste la plus chaude
C'est un long feuilleton dont on devrait très prochainement voir le bout. Alors que le refus d'Eliaquim Mangala de rejoindre Valence aurait pu faire capoter l'affaire, Nicolas Otamendi devrait bien être un joueur de Manchester City la saison prochaine. D'après les informations de Sky Sports, les Skyblues ont trouvé un accord avec le club Ché et le robuste défenseur central argentin devrait passer sa visite médicale dans les prochaines heures. Le quotidien espagnol As évoque pour sa part un transfert coûtant 45 millions d'euros aux Citizens.

 La rumeur la plus WTF
Si c'était un piège, il a très bien marché ! Ce lundi, le prodige belge Kevin de Bruyne a annoncé à la télévision allemande qu'il comptait rester à Wolfsburg et ce malgré les forts intérêts de Manchester City et du PSG. Forcément, la presse spécialisée européenne a repris "l'information" en masse. Une énorme manipulation selon l'agent du joueur, pour qui De Bruyne aurait répété la phrase de l'animateur ("Moi, Kevin De Bruyne, je jure de jouer à Wolfsburg cette saison") sans en comprendre le moindre mot. "C'est scandaleux que le présentateur fasse une telle blague à Kevin, qui ne maîtrise pas parfaitement l'allemand, a justifié Patrick De Koster, relayé par Het Laatste Nieuws. Il a été piégé, c'est lamentable. Ces mots ont littéralement été mis dans sa bouche. Comprenait-il vraiment ce qu'il répondait ? En Néerlandais, il aurait pu s'en sortir par une pirouette. Mais là, non. Pour nous, c'est clair : il n'y a encore rien de décidé concernant un éventuel transfert !" Avis aux amateurs...

Lire et commenter