Mercato express : l'OM tiendrait enfin son 10, le Real s'offre Kovacic et Mangala rechigne à rallier Valence

Football

En cette période de mercato estival, du 9 juin au 31 août, metronews vous propose un point quotidien à lire sur l'oreiller. Ce lundi, l'OM avancerait dans le dossier Thauvin-Cabella, le Real Madrid serait sur le point d'officaliser la venue du très cher Kovacic tandis que Mangala pourrait bien faire capoter la venue d'Otamendi à City.

Le transfert malin
On le sait, depuis l'entame du mercato et récemment de la nouvelle saison de Ligue 1, l'Olympique de Marseille vit une actualité compliquée. Entre la démission de l'entraîneur tant aimé Marcelo Bielsa, les deux défaites initiales et les départs d'André Ayew, André-Pierre Gignac, Jérémy Morel, Giannelli Imbula et surtout Dimitri Payet, le club phocéen tarde à sortir de la panade. Heureusement, quand un club français est en difficulté, un club anglais est toujours là pour venir lui prêter main forte. Une maxime dont Newcastle s'est fait le porte drapeau ces dernières années, les Magpies ayant récemment proposé de recruter Florian Thauvin pour 17 millions d'euros tout en prêtant aux Ciel et Blanc leur meneur de jeu Rémy Cabella. L'ex-Montpelliérain sort certes d'une saison compliquée (31 apparitions en Premier League mais "seulement" 21 titularisations la saison passée) mais demeure un numéro 10 intéressant, surtout pour une formation totalement orpheline de Payet. Sa capacité de dribbles, sa technique de frappe et surtout son sens de la passe pourraient faire beaucoup de bien à Michy Batshuayi et consorts.

La piste la plus chaude
Non content de disposer dans ses rangs de Luka Modric, Isco, Toni Kroos et autre James Rodriguez au milieu du terrain, le Real Madrid va enregistrer dans les prochaines heures la venue du prometteur Mateo Kovacic. Selon Marca, le milieu de terrain croate de 21 sera présenté mercredi à la presse alors qu'il en coûtera 35 millions d'euros pour l'arracher à l'Inter Milan. Un départ qui attriste déjà profondément Roberto Mancini, l'entraîneur des Nerazzurri. "Qu'est-ce que nous pouvons y faire ? Il y a des règles à respecter, a-t-il justifié dans les colonnes du Corriere dello Sport. Personne ne voulait vendre Kovacic mais pour respecter le fair play financier, nous le devions. Nous sommes tous déçus de nous séparer d'un tel joueur." La question à 100 000 dollars et que tout le monde se pose désormais est la suivante : valait-il la peine de débourser 40 millions d'euros pour Geoffrey Kondogbia si c'était finalement pour céder Mateo Kovacic avec regret ?

Le transfert le plus WTF
Les dépenses d'argent n'ont pas les mêmes conséquences chez tout le monde. Du côté de Manchester City par exemple, on ne s'inquiète pas trop d'acheter un joueur 53 millions d'euros, de ne pas le faire jouer tout une saison et d'envisager carrément de le prêter dès la suivante. C'est ce que les Citizens aimeraient faire avec le bide Eliaquim Mangala du côté de Valence, afin de récupérer Nicolas Otamendi (et de débourser là encore quelques 40 millions d'euros quand même). Seul bémol, le défenseur tricolore ne veut pas rejoindre le quatrième du dernier championnat de Liga (opposé à Monaco mercredi soir en tour de barrage aller de la Ligue des champions) et souhaiterait rester en Angleterre pour s'y imposer, affirme ce lundi la très sérieuse Cadena Ser. De quoi empêcher la vente du défenseur argentin à City ? Pas forcément, puisque Valence pourrait, dit-on, finalement accepter un chèque de 50 millions d'euros même sans défenseur en contre-partie. Eliaquim Mangala se retrouverait alors défenseur numéro 4 dans l'esprit de Manuel Pellegrini, derrière Martin Demichelis, Vincent Kompany et donc Otamendi. Un mauvais choix de carrière ?

Lire et commenter