Mercato : les joueurs du Barça ont proposé de baisser leurs salaires... pour permettre à Neymar de revenir !

Football

FOOTBALL – Gerard Piqué, défenseur international espagnol du FC Barcelone, a révélé mercredi soir jusqu’où ses coéquipiers et lui-même étaient prêts aller pour que Neymar les rejoigne cet été.

Un joueur du FC Barcelone a plusieurs devoirs : s’exprimer en catalan (et non en espagnol), arriver à l’heure aux entraînements (n’est-ce pas Ousmane Dembélé ?), faire exclusivement des passes courtes à ras de terre, ne pas s’attirer les foudres de Lionel Messi et, depuis cet été, répondre, lors de chaque interview, à une, voire plusieurs questions portant sur le retour avorté de Neymar, finalement resté au PSG au bout d’un interminable feuilleton. 

Nous avions dit au président que s'il fallait qu'il retouche nos contrats pour que Neymar revienne, nous étions prêts à le faire.- Gerard Piqué

Le 12 septembre, Lionel Messi était passé à confesse dans le quotidien catalan Sport, lâchant notamment : "Nous, les joueurs, avons donné notre opinion sur le bien-fondé ou non de ce retour. Mais nous n'avons jamais dit aux dirigeants qu'il fallait le recruter. (…)J'étais dans l'attente, j'aurais vraiment aimé qu'il revienne pour tout ce que cela impliquait, pas seulement au niveau sportif, mais aussi en termes de sponsoring, d'image, de croissance. Le club aurait franchi un palier. Mais bon, ça ne s'est pas fait." Manière d’exprimer sa contrariété.

Voir aussi

Mercredi soir, Gerard Piqué, autre cadre respecté du vestiaire blaugrana, a apporté, sur les ondes de la Cadena SER, radio parmi les plus anciennes et les plus écoutées d’Espagne, de nouvelles précisions sur toute cette affaire. "En football, tout peut arriver. Nous avions dit à Neymar à l'époque où il est parti (à l’été 2017, ndlr) : tu rejoins une prison dorée. Il peut tout se passer à l'avenir et je crois que oui, la porte est toujours ouverte pour lui", a-t-il, par exemple, déclaré.

Mais le défenseur central a surtout révélé au grand jour une démarche fort peu banale de la part de l’effectif du Barça dans son ensemble : "Nous avions dit au président que s'il fallait qu'il retouche nos contrats pour que Neymar revienne, nous étions prêts à le faire. Car nous savions qu'il y avait un sujet avec le fair-play financier (réglementation européenne imposant aux clubs de ne pas dépenser plus que les recettes qu’ils génèrent, ndlr) et comme nous avons toujours eu une bonne relation avec le président, nous lui avons proposé ça."

Voir aussi

Gerard Piqué affirme donc que le groupe était prêt à consentir à une baisse de salaire pour permettre à leur employeur de recruter un joueur spécifique. Rien de moins que du jamais-vu. "Au lieu de toucher ce que nous devions toucher la première année, nous étions prêts à attendre l'année 2, 3 ou 4 pour que Neymar puisse revenir, si tant est que le problème était celui-là, a poursuivi le défenseur. Au final, nous voulions simplement aider le club. Plus que baisser nos salaires, il s'agissait de trouver une formule pour que le club, s'il voulait recruter Neymar, puisse le faire. Le club nous a dit que c'était une bonne idée, mais il y a ensuite eu d'autres problèmes." Dont un, majeur : le manque de liquidités, après les transferts, en juillet, de Frenkie de Jong et Antoine Griezmann, pour près de 200 millions d'euros.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter