En cas de refus de Thierry Henry, quels plans B pour les Girondins de Bordeaux ?

En cas de refus de Thierry Henry, quels plans B pour les Girondins de Bordeaux ?
Football

FOOTBALL – Un temps annoncé proche d’un accord avec les Girondins de Bordeaux, Thierry Henry n’aurait finalement plus très envie de s’y engager pour sa première expérience d’entraîneur. Le club français a donc contacté d’autres techniciens. Passage en revue de ces nouvelles pistes.

"J’ai plus de chances de dire non à Bordeaux que de donner une réponse favorable." C’est, selon Sud-Ouest, ce qu’a dit Thierry Henry dimanche soir à Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique, avec lequel il a décroché cet été une 3e place à la Coupe du monde. Ce lundi, L’Équipe précise que c’est le manque de visibilité à long terme sur les intentions du futur propriétaire des Girondins, le fonds d’investissement américain GACP, ainsi que les faibles moyens mis à sa disposition pour le recrutement, qui auraient refroidi le Français, en quête d’une première expérience d’entraîneur, après celle de deux ans en tant qu’adjoint au sein de la sélection belge.

Un fauteuil pour trois

En conséquence de quoi l’actuelle direction des Girondins, à la recherche d’un successeur à Gustavo Poyet, licencié en dix minutes il y a trois jours dans un bruit de vaisselle cassée, travaille actuellement sur un plan B. "Il n’y aura pas de communication avant mercredi", a prévenu Nicolas de Tavernost, le toujours propriétaire des Girondins, dimanche.  Trois techniciens sont envisagés.

Lire aussi

Le plus sexy : Claudio Ranieri

L’entraîneur italien, mythique champion d’Angleterre 2016 avec le modeste Leicester, n’a pas retrouvé de club depuis son départ de Nantes à la fin de la saison dernière. "Vous m’avez annoncé à la tête de la sélection italienne et ailleurs. J’ai fait le tour d’Europe et on m’a même annoncé en Chine. Mais je ne veux pas y aller, même s’ils me donnent tout l’argent du monde. Je vais prendre un peu de tranquillité et récupérer. Mais je veux continuer à entraîner", avait-il déclaré le 17 mai. La question est désormais de savoir si celui qui a aussi entraîné Monaco se sent suffisamment reposé pour tenter de relever le défi bordelais.

Le plus crédible : Ricardo

Révélée ce lundi par L’Équipe, la piste menant au coach brésilien est jugée "crédible" par Sud-Ouest, bien que lui n’ait pas été directement contacté. D’abord, il a déjà entraîné Bordeaux, de 2005 à 2007, et y a laissé un excellent souvenir, avec une victoire en Coupe de la Ligue et une 2e place finale en Ligue 1. Ensuite, il a eu le temps de se remettre de l’AVC qui l'a frappé en août 2011. Enfin, il rêve de retrouver un banc de touche. Il est aujourd’hui directeur sportif du club brésilien de Santos.

Le plus improbable : Antonio Conte

Sud-Ouest a lancé dimanche soir cette folle rumeur, en affirmant, citation de"sources indirectes" à l'appui, que l’ex-entraîneur champion d’Angleterre avec Chelsea en 2017, quart-de-finaliste de l’Euro 2016 avec l’équipe d’Italie, et triple champion d’Italie avec la Juventus de 2012 à 2014, a été approché par les dirigeants bordelais pour le poste. Il apparaît toutefois peu probable de voir arriver en Gironde un coach convoité par des clubs autrement plus riches et prestigieux, d’autant qu’il a bien l’intention de prendre une année sabbatique, après avoir été licencié sans ménagement pour avoir critiqué sa direction à Chelsea... Exactement comme l’a récemment été Gustavo Poyet à Bordeaux. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : Emmanuel Macron sur place

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent