Mercato : Hatem Ben Arfa, néo-Niçois, ce diamant mal poli

Football

PORTRAIT - Tout juste signataire de son contrat avec Nice, Hatem Ben Arfa va pouvoir retrouver les terrains après une demi-saison sans jouer. Le créateur tricolore, 28 ans, tentera de prouver qu'il est bien un footballeur de talent sur la Côte d'Azur après onze années à décevoir son monde. Rappel des faits.

C'était il y un peu plus de quatre mois. Hatem Ben Arfa, alors indésirable à Hull City et toujours pensionnaire de Newcastle désirait jouer pour Nice. Un souhait qui n'avait à l'époque ému ni la LFP ni la Fifa, lesquelles s'étaient contentées de rappeler le règlement à l'OGCN : un joueur ne peut disputer des matches de compétition avec trois clubs différents au cours d'une même saison. "HBA" a donc pris son mal en patience pour signer ce mardi 9 juin, jour d'ouverture du mercato en France, un nouveau contrat dont la durée n'a pas été précisée par les dirigeants niçois.

EN SAVOIR + >> En février, Hatem Ben Arfa, avait été recalé par la LFP

VIDEO : BEN ARFA, LE DRIBBLEUR FOU
Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Hatem Ben Arfa, c'est avant tout une technique quasi-irréprochable. Le joueur de 28 ans, depuis ses débuts à Lyon il y a 11 ans, a toujours (un peu trop) fait l'étalage de ce talent pour les contrôles de balle, les passements de jambes et autres crochets. Il lui a souvent et justement été reproché sa propension à vouloir réaliser le dribble de trop et de se désintéresser finalement de cette question essentielle en football : le ballon va-t-il finir au fond des filets ? Si le très regretté "Driblou" avait été élu pour devenir la mascotte de l'Euro 2016 ("Super Victor" a finalement remporté les suffrages), il aurait sûrement trouvé en Hatem Ben Arfa un copain de choix.


LIRE AUSSI
>> Premier League : Ben Arfa taclé à la gorge par Redknapp

STATS : DE RARES MAIS JOLIS BUTS
Vous l'aurez compris, Hatem Ben Arfa n'est pas un footballeur très rigoureux. Le natif de Clamart a longtemps endossé le costume du vrai joueur, celui qui se fait plaisir avant de réfléchir aux enjeux comptables. C'est sans surprise qu'il n'a pas empilé les buts au cours de sa carrière, que ce soit en Ligue 1 ou en Premier League. Dans ces deux championnats, "HBA" s'est fendu de 29 buts et 21 passes décisives en 211 apparitions (121 titularisations pour 90 entrées en jeu). Egalement auteur de 7 buts en coupes d'Europe (5 en C3, 2 en C1) et de 2 en équipe de France (13 sélections), l'ancien Lyonnais et Marseillais a choisi la rareté mais la beauté plutôt que la régularité. Parmi ses quelques réalisations on trouve certains bijoux comme un slalom en solitaire face à Blackburn (où il va cette fois-ci au bout) ou encore une frappe en lucarne contre Aston Villa. Suffisant pour contenter ses employeurs et ses fans ?

 BIO : INGÉRABLE BEN ARFA ?
De retour en France après l'avoir quitté cinq ans auparavant, Hatem Ben Arfa va-t-il enfin réussir à devenir un joueur utile pour un club ? Les doutes sont permis tant l'histoire de ce créateur génial est remplie d'anecdotes peu avantageuses. Que ce soit sur le terrain, où le gaucher a rarement effectué les choix pour le collectif, ou en dehors, avec de nombreuses embrouilles avec ses collègues (Abou Diaby, Karim Benzema, Didier Deschamps Laurent Blanc, Alan Pardew, Harry Redknapp, liste non exhaustive), l'ex-Magpie s'est forgé au cours de sa carrière une réputation de footballeur ingérable et refusant l'autorité. "On ne l'attend pas comme un messie mais comme un élément qui va s'intégrer à notre collectif, a pourtant promis son président Jean-Pierre Rivère lundi soir sur RMC. Il est pétri de talent et on va tout faire pour qu'il puisse l'exprimer chez nous." Ce serait une première pour ce talent brut qui, à seulement 12 ans, s'amusait déjà à dribbler tout le terrain vers l'avant puis vers l'arrière du côté l'AC Boulogne-Bilancourt. Rien n'est permanent, sauf le changement, disait l'autre...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter