Football

COME BACK – Tout juste limogé de Chelsea, José Mourinho pourrait faire son retour sur le banc du Real Madrid afin de remplacer Rafael Benitez dont l'avenir est plus que jamais menacé.

Même le large succès du Real Madrid face au Rayo Vallecano (10-2) dimanche soir n'aura pas suffi à éteindre les rumeurs d'un éventuel limogeage de Rafael Benitez. Depuis plusieurs semaines, l'avenir du coach espagnol à la tête du club madrilène est fortement remis en cause en raison d'une accumulation de mauvais résultats – la cinglante défaite lors du Clasico (4-0) n'est toujours pas digérée – et de la relation glaciale qu'il entretient avec plusieurs cadres du vestiaire merengue qui semble vouloir sa peau.

Une première prise de contact entre Perez et Mourinho

Si le nom de Zinedine Zidane est revenu avec insistance ces dernières semaines afin de prendre les commandes de l'équipe de Karim Benzema, un autre entraîneur, bien connu de la maison madrilène, pourrait faire son retour en Espagne dans les prochains jours, selon la Cadena SER. Et cet entraîneur n'est autre que José Mourinho, fraîchement démis de ses fonctions à Chelsea. Le président du Real Madrid, Florentino Perez, qui avait lui même indiqué la porte de sortie au "Special One" en mai 2013 serait donc prêt à faire marche arrière et faire appel aux services d'un entraîneur qui avait laissé le vestiaire madrilène en ruine lors de son départ. Une première prise de contact aurait en tout cas déjà eu lieu entre Perez et Mourinho d'après les informations de la radio espagnole.

A LIRE AUSSI >> Mercato Express : l'OM ratisse large, Mourinho se vend au rabais

Aujourd'hui régulièrement annoncé à Manchester United, José Mourinho se sent-il prêt à préparer un second come-back, deux ans après avoir fait de même à Chelsea ? Le pari semble audacieux. En attendant, Jorge Mendes s'est chargé de démonter les rumeurs envoyant l'entraîneur portugais sur le banc des Red Devils. "Il n’y a rien. Nous ne savons pas ce qu’il va se passer à l’avenir mais à l’heure actuelle, il n’y aucun accord, ni proposition officielle. Ce n’est pas vrai." La porte d'un improbable retour en Espagne est ouverte...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent