Mercato : l’agent de Paul Pogba, Mino Raiola, peut-il faire capoter son transfert à Manchester United ?

Football

GROS SOUS – Si la plupart des grands médias s’accordent à penser que l’officialisation du retour de Paul Pogba à Manchester United n’est plus qu’une question d’heures, un point crucial des négociations en cours peut encore empêcher la transaction. En cause : la commission de l’agent du joueur, Mino Raiola, que la Juventus ne veut pas régler. Et dont le montant serait particulièrement conséquent.

C’est lui qui a convaincu Paul Pogba qu’il était temps de quitter la Juventus. Et c’est lui qui l’a poussé à rentrer au bercail, puisque le milieu de terrain français avait quitté Manchester United pour rejoindre (gratuitement) le club turinois en 2012. Lui, c’est Mino Raiola, l’agent du Français, qui s’est trouvé, avec les Red Devils, un partenariat particulièrement juteux, y ayant déjà placé cet été deux de ses joueurs, Zlatan Ibrahimovic (débarqué gratuitement, mais avec une substantielle prime à la signature pour compenser) et Henrik Mkhitaryan (arrivé de Dortmund contre 42 millions d’euros d’indemnités et 12,5 millions de salaire annuel), ce qui lui a valu deux belles commissions. Mais le meilleur reste à venir, avec le transfert annoncé de "la Pioche, chiffré à 125 millions d’euros. Sauf que, justement, cette fois, le montant censé lui revenir risque de poser problème.

Les droits d'image de Paul Pogba à la rescousse ?

En effet, un accord tacite liait Paul Pogba, la Juventus et Mino Raiola : lors de la dernière prolongation du contrat du joueur, une clause a été incluse, stipulant qu’en cas de transfert, 20% du montant de la transaction devait revenir à l’agent et à son poulain. Concernant un transfert à 125 millions, cela ferait donc 25 millions à se partager pour les deux hommes. Problème : la Juventus a fait savoir à Manchester United, lors des récentes négociations, qu’elle tient absolument à toucher l’intégralité des 125 millions, et donc que le club anglais devrait y ajouter les 25 millions à l’adresse du tandem. C’est, pour l’heure, ce qui empêche l’affaire de se concrétiser. Et rien n’a encore filtré concernant les intentions des uns et des autres.

À LIRE AUSSI >>  Mercato : pendant que la Juventus fait grimper les enchères, Paul Pogba veut "qu’on le laisse tranquille"

En clair : soit les Red Devils, qui ne sont peut-être plus à quelques dizaines de millions près, acceptent de régler la note, et donc de débourser 150 millions (pour un joueur de 23 ans qu’ils avaient laissé filer gratuitement il y a quatre ans, rappelons-le) ; soit ils négocient pour intégrer cette commission dans l’indemnité de transfert (et donc convaincre la Juve d’accepter un montant inférieur aux 125 millions) ; soit Mino Raiola accepte de renoncer à cette commission. Le problème est si épineux que l’agent, habituellement si truculent, en est réduit à faire l’autruche, lâchant mardi : "Tout ce que vous lisez sur ce transfert, ce sont des conneries." Mais il a toutefois d'excellentes chances de retomber sur ses pattes agiles, après avoir récupéré les droits d’image du joueur, longtemps confisqués par son ancien représentant, Oualid Tanazefti. Et qui pourraient rapporter à Paul Pogba quelque 7 millions d’euros par an, en plus d’un salaire estimé à 13 millions net.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter