Mercato : le PSG a moins d’une semaine pour trouver 80 millions d’euros... qui va partir, qui va rester ?

TRANSFERTS – Après avoir enregistré la venue (gratuite) de Lassana Diarra, le PSG doit maintenant absolument vendre avant la fin du mois de janvier, sous peine d’être sanctionné par l’UEFA. LCI fait le point sur l’avancée des dossiers.

Sans vouloir faire injure au PSG, et plus particulièrement à son directeur sportif Antero Henrique, recruter Neymar et Kylian Mbappé cet été n’avait pas grand-chose d’un exploit, en termes de politique sportive, au regard de l’ampleur hors norme des sommes engagées. Ces sommes qui, du reste, ont placé le club parisien dans la ligne de mire de l’UEFA et son fair-play financier, sanctionnant les clubs qui dépensent au-delà des recettes qu’ils génèrent. Du coup, en ce mois de janvier, c’est au rayon des ventes que le dirigeant portugais est surtout attendu.

Paris doit en effet trouver 80 millions d’euros d’ici au mois de juin pour échapper à une amende, une interdiction de recruter, voire une exclusion de la Ligue des champions. Et le mercato hivernal représente la seule fenêtre de tir à même de combler ce déficit. Depuis le 1er janvier, personne n’est parti et il reste moins de six jours, d’ici à la clôture du marché le 31, pour dégraisser suffisamment. État des lieux, poste par poste.

Chez les gardiens, Trapp dans une impasse

"Il est évident que sa situation va devenir problématique si elle n'évolue pas", l’avait averti, dès novembre, Andreas Kökpe, l’entraîneur des gardiens de la sélection allemande. Mais Kevin Trapp, malgré son temps de jeu famélique et cette menace de manquer le prochain Mondial, n’a pas bougé. "J'ai refusé plusieurs offres cet hiver car je veux continuer à me battre ici. Mon but reste de devenir n° 1 et de jouer les matchs importants", a-t-il même affirmé mercredi soir. Il faut dire que, trois jours avant, l’actuel n°1, Alphonse Areola, s’était signalé par une grosse boulette à Lyon. L’Allemand préfère donc jouer sa chance jusqu’au bout de la saison, avec l’incertitude que cela implique.

En défense, trois joueurs convoités, mais…

Aux dernières nouvelles, selon Sky Sports, Layvin Kurzawa a été approché par Chelsea, qui cherche un latéral gauche cet hiver. Presnel Kimpembe, lui, a reçu une offre de Manchester City et l’a déclinée, révèle le site Paris United. Enfin, une rumeur insistante indique un intérêt du Shanghai SIPG pour Thiago Silva. Soit trois sources de gains potentiels mais, de toute façon, le PSG dispose de trop peu de banc de touche dans ce secteur pour se permettre de vendre. Même en dernier recours.

Au milieu, Nkunku s’accroche

Il n’y a que là que Paris s’est renforcé, en recrutant gratuitement Lassana Diarra. Mais cette arrivée n’implique, pour l’heure, aucun départ. Parmi les milieux remplaçants, seul Christopher Nkunku est susceptible de plier bagage cet hiver, mais sous forme de prêt, ce qui n’apporterait pas, ou trop peu, de recettes. Surtout, le jeune homme (20 ans) est difficile : d’après L’Équipe, il vient en effet d’envoyer paître Getafe, actuel 9e de la Liga, qui lui promettait pourtant du temps de jeu.

En attaque, Lucas et Guedes en plan A...

C’est clairement dans ce secteur que les choses pourraient se décanter. Gonçalo Guedes, actuellement prêté à Valence, devrait y rester : un accord pour un transfert sec aurait déjà été trouvé, à hauteur de 40 millions d’euros. Un montant qui pourrait même grimper si d’autres clubs espagnols (Real et Atlético de Madrid) s’invitent dans la danse. L’autre dossier le plus avancé est celui de Lucas Moura, dont l’agent était à Londres jeudi pour négocier avec Tottenham. Le joueur est intéressé, mais le PSG bloque. Le club parisien en attend 40 millions d’euros et les Spurs, qui avaient initialement proposé un prêt, seraient finalement disposés à offrir 25 millions d’euros...

... Pastore et Di Maria en plan B

Ces deux ventes cumulées, conjuguées aux prochains revenus de la Ligue des champions, pourraient suffire à rétablir l’équilibre financier exigé par l’UEFA. Autrement, Paris devra se résoudre à vendre Javier Pastore. Lequel, malgré ses dénégations, a diligenté son agent afin qu’il puisse l’envoyer à l’Inter dès cet hiver. Sky Italia affirme que le joueur a refusé Tottenham et Liverpool dans le but spécifique d’aller à Milan. Problème : l’Inter n’a pas les moyens de financer un transfert et demande un prêt, ce qui empêche toute avancée. Autrement, une vente d’Angel Di Maria reste envisagée par le PSG, mais seulement en cas d’extrême urgence. C’est-à-dire, peut-être, dans quatre ou cinq jours.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2018

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter