Mercato : le PSG a-t-il eu raison de se séparer de Blaise Matuidi ?

MERCATO - Blaise Matuidi a fait ses adieux au Parc des Princes ce dimanche soir. L'ancien milieu de terrain du PSG a rejoint la Juventus Turin pour un montant de 20 millions d'euros, sans compter les bonus. Après six années de bons et loyaux services, l'international français a quitté le club de la capitale pour s'engager trois ans avec la "Vieille Dame". Mais le PSG a-t-il eu raison de laisser filer un élément "historique" du projet QSI, qui plus est régulier et expérimenté tel que Blaise Matuidi ?

L'histoire d'amour est finie. Blaise Matuidi a salué les supporters duParc des Princes ce dimanche soir, avant PSG-Toulouse. L'ancien milieu de terrain des Parisiens a rejoint la Juventus Turin pour un montant de 20 millions d'euros, sans compter les bonus. Après six années pleines couronnées de quatre titres de champion de France (2013, 2014, 2015 et 2016), quatre Coupes de la Ligue (2014, 2015, 2016 et 2017), trois coupes de France (2015, 2016 et 2017) et quatre Trophée des champions (2013, 2014, 2015 et 2017), l'international français (59 sélections) a quitté le club de la capitale pour s'engager trois ans avec la "Vieille Dame".


Mais était-il bien raisonnable pour un club aussi ambitieux que le PSG, qui vise, avec la venue de Neymar, une victoire en Champions League à court terme et la suprématie nationale, de se séparer d'un élément expérimenté (295 matchs avec Paris), régulier et travailleur, malgré un statut de titulaire progressivement perdu au profit d'Adrien Rabiot ?

Le trio Verratti-Rabiot-Motta inamovible ?

Si Marco Verratti, Thiago Motta, Adrien Rabiot et Javier Pastore devraient se partager les places de titulaires, Unai Emery va selon toute vraisemblance, s'appuyer davantage sur les jeunes et prometteurs Christopher Nkunku et Giovani Lo Celso, milieu offensif de formation mais capable d'évoluer également dans le coeur du jeu. Avec le départ programmé de Grzegorz Krychowiak, pisté par l'OL, l'AC Milan et le FC Valence, l'entraîneur du PSG disposera de six joueurs pour trois places de titulaires. 


A moins que le dossier Fabinho, un temps laissé de côté pour se concentrer pleinement sur Neymar, ne reprenne de l'ampleur dans les jours qui viennent. Selon Le Parisien, "le rêve d’attirer le Monégasque Fabinho existe plus que jamais" et la pièce maîtresse de l'entrejeu de l'ASM est la priorité des dirigeants parisiens.

Matuidi out, Fabinho in ?

Reste à savoir si l'actuel champion monégasque acceptera de laisser filer sa pièce maîtresse au profit de son principal concurrent pour le titre en Ligue 1. Pour le Brésilien, les dirigeants asémistes auraient fixé la barre à 60 millions d'euros. La piste Danilo, évoluant au FC Porto, est quant à elle en stand-by, le club portugais refusant, selon L'Equipe, de négocier avec le club parisien.


De l'autre côté des Alpes, Matuidi va quant à lui tenter de trouver sa place dans la rotation du champion d'Italie et vice-champion d'Europe, au côté de joueurs tels que Miralem Pjanić, Sami Khedira, Claudio Marchisio, Stefano Sturaro ou encore la jeune recrue uruguayenne, Rodrigo Bentancur.


Outre l'aspect sportif, celui qui a été formé à Troyes représentait, avec Javier Pastore, le début de l'ère QSI et s'est inscrit dans l'histoire du club de la capitale, gagnant le respect des supporters parisiens.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2018

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter